Les talibans remplacent le ministère des Femmes par celui de la “Prévention du vice”

Des talibans en Afghanistan/DR
Des talibans en Afghanistan/DR

L’appellation complète est “ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice”, à l’instar de celui qui existait sous le premier règne des talibans, avant les attentats du 11 septembre et l’intervention occidentale qui les a suivis.

Dans l’ancien bâtiment du ministère des Affaires féminines, à Kaboul, des ouvriers ont été vus hier en train d’installer un panneau à l’effigie de ce fameux “Ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice”.

Le précédent ministère du même nom était particulièrement craint pour son fondamentalisme. Au cours des 24 heures précédentes, plusieurs messages apparus sur les réseaux sociaux montraient des salariées du ministère manifestant devant le bâtiment, affirmant avoir perdu leurs emplois.

Et ces derniers jours, le ministère de l’Éducation avait annoncé la réouverture des collèges et lycées pour garçons, et le retour au travail des professeurs hommes, sans aucune mention des enseignantes ou des collégiennes et lycéennes.

Depuis qu’ils se sont à nouveau emparé du pouvoir le 15 août, les talibans n’ont en effet montré aucune volonté de garantir les droits des femmes. Bien au contraire, les islamistes affirment que les femmes ont reçu l’ordre de rester à la maison pour leur propre sécurité, mais qu’elles seraient autorisées à travailler une fois qu’une ségrégation adéquate aura été mise en place.

Sous le précédent régime, garçons et filles ne partageaient les mêmes bancs que dans certaines écoles primaires et à l’université, mais les femmes afghanes ont acquis des droits fondamentaux, notamment dans les villes, certaines ayant pu devenir parlementaires, juges, pilotes ou policières.

Durant le premier règne des talibans, elles étaient largement exclues de la vie publique, ne pouvant quitter leur domicile qu’accompagnées d’un chaperon. Les agents du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice étaient connus pour avoir fouetté des femmes qui marchaient seules.

Mais ils étaient également chargés d’imposer strictement aux hommes d’autres interprétations strictes de l’Islam, telles que l’obligation d’assister aux prières et l’interdiction de se raser. Ça promet…

Source: LCI

1 COMMENTAIRE

  1. c’est clair comme l’eau de roche ! ils sont les vainqueurs et c’est leur droit d’installer leur régime. c’est ce qui s’est passé dans plusieurs pays dans le monde et particulièrement en europe. en 40, c’était le régime de Pétain et en 45, c’est l’autre régime, celui du vainqueur. ça se passe toujours comme ça. vous pouvez le changer ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici