Les attentats en Afghanistan reprennent: l’État islamique cible les talibans

Trois personnes ont été tuées dans la province orientale de Nangarhar, en Afghanistan, après des attentats à la bombe visant des véhicules talibans.

Des responsables locaux de la province de Nangarhar confirment qu’un engin explosif improvisé a touché un véhicule des forces talibanes samedi dans le quartier PD6 de Jalalabad.

Les responsables de l’hôpital provincial de Nangarhar ont déclaré qu’une vingtaine de blessés ont été transférés à l’hôpital, dont la plupart sont des civils.

Le Nangarhar, dans l’est du pays, est le principal foyer des rebelles du groupe État islamique en Afghanistan (EI-K), rivaux des talibans et qui avaient revendiqué l’attentat ayant fait plus de 100 morts à l’aéroport de Kaboul le 26 août.

L’attentat dans la ville de Jalalabad a fait trois morts, mais on ne sait pas si des responsables talibans figurent parmi les victimes. Vingt autres personnes ont été blessées.

L’attentat met en évidence le conflit croissant entre les nouveaux dirigeants afghans et les islamistes de l’État islamique, qui possèdent un bastion dans cette province.

Une deuxième bombe a également explosé dans la capitale afghane, Kaboul, samedi, blessant deux personnes.

Ces attaques surviennent un mois après la prise de contrôle du pays par les talibans qui ont à plusieurs reprises assuré que la fin de la présence militaire occidentale allait permettre de mettre fin aux violences.

Sources: AP/ AFP/ Tolo News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici