À Paris, un mystérieux tireur fait des blessés parmi les passants sur les Champs-Élysées

Image d'illustration / Photo: shutterstock
Image d'illustration / Photo: shutterstock

En une semaine, trois jeunes hommes ont été victimes d’un mystérieux tireur qui sévit sur la prestigieuse avenue parisienne des Champs-Élysées.

Trois jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été la cible d’un tireur. L’inconnu, équipé d’une carabine à plombs a fait deux blessés le week-end du 11 septembre et un troisième dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 septembre.

Ce dernier, un Libanais âgé de 22 ans, a été visé vers 4h du matin alors qu’il fumait une cigarette à deux pas de l’hôtel George-V. Une autre victime, légèrement touchée à la fesse, a déclaré avoir également été traitée de “sale juif”, sans donner plus de précision.

L’autre victime, un jeune habitant de Rosny-sur-Seine (Yvelines), a eu moins de chance. Depuis le dimanche 12 septembre, il marche avec des béquilles et une opération a été nécessaire pour déloger le plomb enfoncé dans une de ses cuisses et passé tout près de l’artère fémorale. Entendu par les policiers de la sûreté territoriale de Paris, il s’apprêtait à monter dans une voiture quand il a été touché.

Quelques secondes après avoir entendu une petite déflagration, il a “senti une vive douleur à la cuisse“. “Je n’ai pas tout de suite fait le lien entre les deux événements. J’ai pensé qu’une veine avait pété ou que j’avais un problème. Mais rapidement, j’ai vu que mon pantalon baignait dans le sang.

Il a fait un point de compression, mais la douleur était tellement vive qu’il s’est allongé dans la rue avant d’être pris en charge par les pompiers appelés par ses amis. “Nous n’avions eu aucune altercation dans les minutes précédentes, rien, pas même un regard de travers. Du reste, il n’y avait quasiment personne dans les rues“, précise le jeune homme.

La scène s’est produite vers 4h du matin, au croisement des rues Clément-Marot et Pierre-Charron, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Une enquête est en cours afin d’interpeller le mystérieux tireur.

Source: Le Parisien

5 Commentaires

  1. Combien de temps encore allons nous tolérer les versets nazislamiques du coran et hadiths
    qui sont incompatibles avec un état de droit et sa république laïque

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici