Paris menace le Mali de retirer nos soldats… découvrez pourquoi

Soldats français de l'opération Barkhane / Photo: Armée de terre
Soldats français de l'opération Barkhane / Photo: Armée de terre

Le gouvernement malien aurait l’intention de signer un accord avec la SMP Wagner afin de former les forces armées maliennes et d’assurer la  “protection des hautes personnalités“.

En échange, la société russe percevrait une rétribution d’un peu plus de 9 millions d’euros par mois et bénéficierait d’un accès privilégié à trois gisements miniers: deux d’or et un de magnésium.

La Société Militaire Privée (SMP) russe Wagner a été fondée par Dmitri Outkine, un ancien du renseignement militaire russe, avec l’appui de l’homme d’affaires Evguéni Prigojine, un proche du Kremlin.

En clair, il s’agit d’une armée privée de mercenaires russes, déjà connue pour ses exactions dans d’autres pays ayant eu recours à ses services, notamment en République Centrafricaine. Et la perspective de voir débarquer ces mercenaires russes au Mali n’est absolument pas du goût de Paris…

C’est absolument inconciliable avec notre présence. Une intervention d’un groupe de ce type au Mali serait incompatible avec l’action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali“, a lancé hier notre ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères, à l’Assemblée nationale,

Ils se sont illustrés dans le passé, singulièrement en Syrie, en Centrafrique beaucoup avec des exactions, des prédations, des violations en tous genres, et ne peuvent pas correspondre à une solution quelconque“, a-t-il développé.

Si les autorités maliennes devaient contractualiser avec la société Wagner, ce serait extrêmement préoccupant et contradictoire, incohérent avec tout ce que nous avons entrepris depuis des années et tout ce que nous comptons entreprendre en soutien des pays du Sahel“, a renchéri la ministre de la Défense Florence Parly devant les députés de la commission de la Défense.

C’est en effet à la demande des autorités maliennes que la France a déployé des troupes pour combattre les groupes jihadistes qui y sévissent, dans le cadre de l’opération Barkhane, étendue à l’ensemble du Sahel, qui a déjà compté de nombreux morts et blessés français et européens dans ses rangs…

Bamako ne confirme ni n’infirme. “Le Mali entend désormais diversifier et à moyen terme ses relations pour assurer la sécurité du pays. Nous n’avons rien signé avec Wagner, mais nous discutons avec tout le monde”, a affirmé le ministère malien de la Défense.

Mais à la tête de ce dernier se trouve le colonel Sadio Camara, qui avait effectué un stage en Russie peu avant le coup d’État d’août 2020, dont il a été l’un des acteurs… En tout cas, “à ce stade, rien n’a été signé“, a-t-il ajouté.

Source: Opex360

 

 

 

 

2 Commentaires

  1. Décidément, le duo Parly-Le Drian, deux anciens socialistes, enchaîne les réussites.

    Après la perte du contrat australien, on se fait (comme toujours) niquer par les Africains, parce que tout le monde méprise la France et nous prend (avec raison) pour des paillassons sur qui on peut s’essuyer.

    Ah, c’est plus difficile que de faire la chasse aux dangereux militaires d’extrême-droite factieux en retraite, n’est-ce pas les deux clowns?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici