Ouin, ouin! Les prisonniers veulent pouvoir téléphoner librement

Image d'illustration / Photo: PxHere
Image d'illustration / Photo: PxHere

La prison est un système d’isolement. Une punition consistant à exclure un individu de la société. Le priver de téléphone fait logiquement partie de ce dispositif.

Mais les prisonniers d’aujourd’hui veulent pouvoir téléphoner, envoyer et recevoir des SMS, participer aux réseaux sociaux, surfer sur Internet et, pourquoi pas, commettre de nouveaux crimes à distance. Les téléphones sont interdits, mais ils parviennent à s’en procurer en douce.

Depuis 2018, la loi prévoit que les prisons soient équipées de brouilleurs, pour empêcher les détenus de communiquer avec l’extérieur. Et ça ne leur plaît pas du tout.

“Au centre pénitentiaire de Rennes-Vezin, l’installation de brouilleurs de téléphones portables ne passe pas auprès des détenus. Pour protester, vingt-cinq d’entre eux ont refusé de regagner leur cellule après la promenade mardi après-midi, a-t-on appris auprès des syndicats. Des détenus ont également tenté d’incendier les boîtiers qui sont actuellement à l’essai dans l’enceinte de la prison”, annonce 20 Minutes.

Autrement dit: pour se venger des prisons, ils y commettent de nouveaux délits. Ce qui s’appelle: aggraver son cas.

Dupont-Moretti va-t-il décréter que l’accès à TikTok est un droit fondamental?

Source: 20 Minutes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici