Le ministre taliban des sports est un incroyable débile

Taliban
Taliban de paix et de tolérance.

Le ministre taliban des sports n’a qu’un neurone, et il ne sait plus où il l’a rangé.

Pour rassurer les Occidentaux qui craignent que le nouveau régime afghan interdise à nouveau les loisirs comme il l’avait fait à la fin du XXe siècle, Bashir Ahmad Rustamzai a gratifié la presse mondiale d’une déclaration d’une imbécillité olympique.

“Dans l’islam, selon la loi de Mahomet, quatre cents types de sports sont autorisés. Le prophète Mahomet a autorisé ces sports à l’époque, et les gens les pratiquaient”, a-t-il dit, tout fier derrière sa barbe géante et sous son beau turban noir.

Quel scoop! Mahomet aimait donc le skateboard, le karaté, le ski acrobatique, le curling, le surf et le beach-volley! Et il pratiquait le pole dance, aussi?

Ce ministre des Sports se moque-t-il de nous? Non. Simplement, c’est un taliban. Un type qui ne connaît que le Coran et qui n’a aucune culture d’aucune sorte. Ni historique, ni politique, ni sportive, rien. Et il en est fier, le bougre.

Dans sa tête de taliban, il se dit: “Si le Prophète n’a pas interdit quatre cents sports, c’est qu’il les a autorisés. Et s’il les a autorisés, c’est qu’ils existaient.” Ça pense comme ça, un taliban. Ça ne réfléchit pas.

Oui, rassurez-vous, quelque part dans le monde, il existe des ministres encore plus neuneus que Marlène Schiappa.

Source citation: Le Figaro

1 COMMENTAIRE

  1. “Un type qui n’a aucune culture d’aucune sorte”.

    Pourtant, un “taliban” est bien un “étudiant”?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici