Gravissime! Trump a été trahi par son chef d’état-major

Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons
Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons

Donald Trump a été le Président américain le plus méprisé de l’histoire américaine. Par la gauche mondiale tout entière, par les médias sur toute la planète, par Facebook et Twitter, bien sûr, par Macron. Mais il y a beaucoup plus grave.

Car il été également littéralement trahi par l’homme le plus important de toute la Maison-Blanche après le Président lui-même: son chef d’état-major. C’est ce que révèle, ce matin, Le Figaro.

“Pendant la crise électorale de l’hiver dernier, le chef d’état-major américain, Mark Milley, aurait pris des mesures pour limiter les capacités de Trump à donner des ordres aux forces armées. Il aurait aussi appelé à deux reprises son homologue chinois pour l’assurer que les États-Unis n’avaient pas l’intention de déclencher une guerre.”

La tension entre les États-Unis et la Chine était à son maximum, Trump faisait tout son possible pour barrer la route aux innombrables opérations d’espionnage et de désinformation menées par Pékin, et que faisait le chef d’état-major américain dès qu’il avait le dos tourné? Il appelait le chef d’état-major chinois en secret pour lui dire que Donald était fou!

“Craignant de voir un Donald Trump ne disposant plus de toute sa capacité de jugement entraîner les États-Unis dans une guerre, ou déclencher un coup d’État plutôt qu’abandonner le pouvoir, les principaux responsables civils et militaires américains auraient ainsi, selon le livre, envisagé de désobéir au Président.”

Mais c’est justement cela, un putsch! Un général qui complote, avec d’autres généraux des membres du gouvernent, contre le Président démocratiquement élu de son propre pays et qui prépare une prise du pouvoir par la force, sans respect pour le vote du peuple!

Moralité: Trump n’a absolument pas tenté de déclencher la guerre à la Chine. Le fou, ce n’était pas lui, mais son chef d’état-major. Mais, au moins, cette histoire nous apprend quelque chose de fondamental: quand il montrait du doigt le tyran totalitaire Xi, Donald ne plaisantait pas. On ne l’en remerciera jamais assez. Et rappelons au passage que Trump a été le seul Président américain à n’avoir pas déclenché une seule guerre.

Ceci n’est pas une anecdote. C’est un fait historique gravissime, qui montre à quel point la gauche mondiale a réussi à faire passer Donald Trump pour le diable en personne, alors que le Parti communiste chinois mettait en danger l’humanité sur les cinq continents.

Et on ose accuser les pro-Trump de complotisme! Quelle farce!

Source citations: Le Figaro

1 COMMENTAIRE

  1. donc on est en droit de dire, mali, cote d’ivoire, bélarus, états unis, égypte, nicaragua C’EST KIFKIF. aucune différence pour le pouvoir. ils sont tous les meme. meme la frandce, rappelez vous en 45, un général prend le pouvoir par la force et condamne à mort celui qui l’a condamné à mort. la politique ? ce n’est autre que ça !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici