La piqûre ou la cour martiale? Le Pentagone oblige les soldats américains à se faire vacciner

Image d'illustration / Photo: NARA
Image d'illustration / Photo: NARA

L’armée américaine a annoncé mardi que tous les soldats actifs devront être vaccinés contre le coronavirus avant le 15 décembre.

Cette décision intervient après que le Pentagone a déclaré le mois dernier que tous les membres de l’armée américaine seront tenus de recevoir le vaccin après l’approbation complète du vaccin Pfizer par l’autorité sanitaire FDA (Food and Drug Administration).

La propagande vaccinatoire a sorti ses vieilles marottes pour justifier une mesure aussi radicale, y compris le chantage moral.

Il s’agit littéralement d’une question de vie ou de mort pour nos soldats, leurs familles et les communautés dans lesquelles nous vivons“, a déclaré le lieutenant-général R. Scott Dingle, médecin-chef de l’armée américaine.

Le nombre de cas et de décès continue d’être préoccupant à mesure que la variante Delta se propage, ce qui fait de la protection de la force par la vaccination obligatoire une priorité de santé et de préparation pour l’ensemble de l’armée“, a-t-il déclaré.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré lors d’une conférence de presse au Pentagone: “Comme pour tout ordre, il pourrait y avoir des répercussions administratives et disciplinaires pour ne pas obéir.

Selon les experts juridiques, les militaires américains qui refusent de se faire vacciner pourraient faire l’objet de diverses sanctions, y compris le renvoi administratif voire même la cour martiale.

En général, les militaires qui font l’objet d’une sanction non judiciaire ne sont pas traduits en cour martiale pour la même infraction. Il y a beaucoup d’argent et beaucoup de ressources qui sont dépensés pour un jugement devant une cour martiale, donc les autorités sont moins susceptibles de le faire. Cependant les militaires peuvent refuser une sanction non judiciaire et demander à passer en cour martiale.

Les militaires qui contestent la légalité de la vaccination obligatoire sont presque certains de perdre, mais le ministère de la Défense reconnaît un nombre limité d’exemptions médicales et religieuses.

Les unités de la réserve et de la garde nationale de l’armée ont jusqu’au 30 juin 2022 pour se faire vacciner.

Environ un tiers des soldats d’active ont refusé de se faire vacciner. Beaucoup disent craindre que les vaccins ne soient pas sûrs ou qu’ils aient été développés trop rapidement. D’autres veulent conserver un sentiment d’indépendance, même en uniforme.

Lors d’un sondage réalisé en février 2021, plus de la moitié des familles de militaires en service actif, soit 53%, ont déclaré qu’elles n’avaient pas l’intention de se faire vacciner.

Sceptiques? Près de 40% des Marines américains refusent de se faire vacciner

Aucune confiance? Un tiers des militaires américains ont refusé de se faire vacciner

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici