La France menace de retirer ses troupes du Mali, si le pays pactise avec des mercenaires russes

Soldats français de l'opération Barkhane/Armée de terre
Soldats français de l'opération Barkhane/Armée de terre

Le ministre des Affaires étrangères et la ministre des Armées, ont clairement averti le Mali du retrait des troupes françaises, si Bamako autorisait le déploiement des mercenaires russes de la société Wagner, avec laquelle le gouvernement malien est en négociation.

“C’est absolument inconciliable avec notre présence” et “incompatible avec l’action des partenaires sahéliens et internationaux du Mali”, a prévenu le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

La junte au pouvoir à Bamako est en pourparlers avec Wagner sur l’éventuel déploiement d’un millier de mercenaires russes au Mali, pour former ses forces armées et assurer la protection des dirigeants. Un engagement russe qui serait rétribué par des contreparties minières, actuellement au cœur de ces négociations.

Les mercenaires de Wagner sont déjà présents en Afrique: en soutien du maréchal Haftar, qui contrôle l’est de la Libye, et des médias ont signalé leur présence au Soudan mais aussi au Mozambique, et en Centrafique début 2018.

Mais en cas d’intervention russe au Mali, “les États-Unis arrêteraient tout” sur place, privant la France de moyens vitaux, alerte la ministre des Armées Florence Parly. “Certains pays européens pourraient aussi décider de se désengager”, explique-t-elle, alors que la France s’évertue à faire en sorte qu’ils participent au groupe de forces spéciales Takuba.

Sources: Le Figaro, AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici