Dynamite! Seulement 13% de ménages français de souche dans les HLM

HLM / Photo: Wikimedia Commons
HLM / Photo: Wikimedia Commons

Parues il y a un peu moins d’un an sur le site du ministère de l’Intérieur, les statistiques issues du recensement de 2017 sur le logement en général et la population vivant en HLM étaient passées plutôt inaperçues. Mais les chiffres se répandent ces jours-ci sur les réseaux sociaux, et il y a de quoi écarquiller les yeux.

Ces chiffres nous apportent un triple éclairage. La première constatation hallucinante est celle qui sert de titre à cet article: il n’y a que 13% de ménages français “de souche” parmi les locataires des HLM, dont la construction est pourtant financée en majeure partie par les impôts des Français.

Deuxième constat: les Français originaires d’une immigration européenne sont majoritairement propriétaires de leur résidence principale, ou locataires dans le secteur marchand.

C’est sans aucun doute la démonstration d’une intégration et d’une assimilation parfaites, et la preuve qu’ils ont voulu réussir plutôt que de trop profiter de l’océan de dépenses dites “sociales” que les gouvernements successifs ont multipliées et financées en accablant les Français d’impôts, de prélèvements et de taxes en tous genres: notre pays en détient le sinistre record du monde.

Troisième constat, qui sera dur à avaler pour nombre d’entre nous: les populations d’origine algérienne, marocaine, tunisienne, turque et africaine sont les premières occupantes du parc HLM de notre pays.

En détail, 50% des ménages dont le “chef de famille” est né en Algérie vivent en HLM, 45% des Marocains, 38% des Tunisiens et des Turcs, et 48% des ménages originaires des autres pays d’Afrique, donc dite “subsaharienne”.

Bien sûr, les belles âmes de gauche s’empresseront d’invoquer la précarité, la pauvreté et toutes sortes d’autres prétextes suivis de l’adjectif “social”: ils ne savent faire que ça. Mais d’autres en viendront à penser qu’il y a une véritable mise en coupe réglée de la générosité des français en matière de logement social ….

Il faut donc, pour que ces impostures cessent, que ces chiffres se répandent jusqu’à être connus du plus grand nombre. Ils sont parfaitement officiels et disponibles sur le site du ministère de l’intérieur, à l’adresse suivante: Ministère de l’Intérieur.

N’hésitez pas à les relayer, il faut que ça se sache!

Sources: ministère de l’Intérieur, Facebook

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici