Covid-19. Refusé par quarante-trois hôpitaux, un homme décède de crise cardiaque, sa famille fait de la propagande pro-vaccin

Ray DeMonia / Photo: DR
Ray DeMonia / Photo: DR

Un habitant de l’État de l’Alabama est décédé de problèmes cardiaques après avoir été refusé par quarante-trois hôpitaux de trois États différents parce que les patients malades de la Covid-19 occupaient prioritairement tous les lits des unités de soins intensifs.

Ray Martin DeMonia, de Cullman dans l’Alabama, est décédé dans un hôpital du Mississippi le 1er septembre, trois jours seulement avant son 74e anniversaire, selon sa nécrologie.

Victime d’une crise cardiaque, il a été pris en charge par les services d’urgence locaux. Le personnel des urgences a commencé à contacter les hôpitaux pour trouver un lit de soins intensifs cardiaques pour lui.

Selon sa famille, le malade s’est vu refuser l’accès à quarante-trois hôpitaux, l’un après l’autre, parce que leurs unités de soins intensifs étaient pleines, tandis que le personnel était épuisé en raison de la recrudescence des cas de Covid-19.

Les urgentistes ont finalement trouvé un lit disponible au Rush Foundation Hospital de Meridian, dans le Mississippi, à environ 320 km de son domicile, mais il est mort.

DeMonia était un antiquaire bien connu en Alabama et travaillait dans le secteur depuis quarante ans. Il laisse derrière lui sa femme, sa fille et son petit-fils. Paradoxalement, il s’était engagé bénévolement pour une collecte de fonds annuels pour un hôpital local dans le cadre du Rotary Club.

Lundi, le département de la santé de l’Alabama a signalé qu’il y avait un niveau élevé de transmission communautaire. Plus de deux mille quarante personnes ont été hospitalisées dans l’État, selon les données du département de la santé.

À la suite de son décès, la famille de DeMonia a utilisé son annonce obituaire pour faire de la propagande pro-vaccin. “En l’honneur de Ray, veuillez vous faire vacciner si vous ne l’avez pas encore fait, afin de libérer des places pour les urgences non liées à la Covid, peut-on lire dans la nécrologie. “Il n’aurait pas voulu qu’une autre famille vive ce que la sienne a vécu“.

En réagissant à l’information, les internautes ont remarqué que “les vaccins n’empêchent pas l’infection ou la transmission“, donc la demande est sans objet. “La plupart des hôpitaux sont incapables de prendre soin de leur quantité normale de patients car ils subissent actuellement une crise de personnel“, qui démissionne en masse pour ne pas subir l’obligation vaccinale.

La pénurie de personnel médical est due à la vaccination obligatoire“, imposée par Biden et “contraire à la Constitution“, affirment-ils.

D’autres mettent en doute la véracité de l’histoire, en affirmant qu'”il n’y a que 32 hôpitaux dans un rayon de 500 miles de son domicile“. Étrange…

Source: ABC

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici