Accusé de viol, Darmanin bientôt sorti d’affaire? Pourquoi la procédure s’oriente-t-elle vers un non-lieu?

Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons
Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons

La juge d’instruction en charge de l’enquête visant le ministre de l’Intérieur pour “viol” a prononcé la fin des investigations, sans que Darmanin soit inculpé, ce qui présage que le dossier aboutira à un non-lieu, a rapporté l’AFP lundi 13 septembre.

Il appartient désormais au parquet de Paris, de prendre ses réquisitions avant la décision finale de la juge d’instruction. Mais aucun élément ne permet de justifier la mise en détention de Gérald Darmanin dans ce dossier. Le ministre a d’ailleurs porté plainte contre son accusatrice pour dénonciation calomnieuse.

En mars 2009, Sophie Patterson-Spatz a approché Gérald Darmanin, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l’UMP, pour faire effacer une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants à l’égard d’un ex-conjoint. Darmanin lui aurait fait miroiter son appui, en échange de faveurs sexuelles qu’elle aurait acceptées.

La femme, pourtant mariée, dit s’être sentie contrainte de “passer à la casserole”, selon son expression, et avoir eu une relation sexuelle avec Darmanin dans un hôtel après une soirée dans un club échangiste parisien. Le ministre parle d’une relation librement consentie et à l’initiative de la plaignante: “Il n’y a eu aucune contrepartie”.

En mai 2018, le parquet de Paris a classé sans suite une enquête pour “abus de faiblesse” visant Darmanin, ouverte à la suite d’une plainte d’une femme qui accusait le ministre des Comptes publics de l’avoir contrainte à avoir des relations sexuelles avec lui, afin d’obtenir un logement et un emploi.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici