Non, rien de rien. Non, je ne ne regrette rien, confie le gifleur de Macron, qui sort de trois mois de prison

La gifle.
Gifle tragique dans la Drôme : zéro mort.

Damien Tarel, qui avait administré une gifle à Emmanuel Macron le 8 juin dernier, est sorti de la prison de Valence ce samedi, à 7h. Une libération anticipée de 2h par les autorités pour éviter une grande médiatisation de sa sortie, avec l’accueil en triomphe de son comité de soutien, rapporte France Bleu.

Interrogé par BFMTV à sa sortie de prison, le jeune homme de 28 ans a expliqué n’avoir “aucun regret”. “J’ai eu beaucoup de lettres de soutien. Je pense que si j’ai pu tenir, c’est grâce à tous les soutiens qui m’ont envoyé notamment des livres”, a-t-il confié. Aussi, il n’a pas exclu de se rendre cet après-midi à la manifestation “contre le passe sanitaire”.

Le 8 juin, lors d’un bain de foule à Tain-l’Hermitage, Damien Tarel avait crié “Montjoie! Saint-Denis! À bas la Macronie!”, avant de donner une gifle à Emmanuel Macron. Il avait été interpellé dans la seconde par les forces de l’ordre.

Lors de son procès, Damien Tarel avait expliqué avoir giflé le président de la République “par instinct”, “pour protester contre le déclin de la France”. Condamné à 18 mois de prison dont 4 fermes, il a ainsi passé 3 mois derrière les barreaux, pour une simple gifle… Une sévérité judiciaire, hélas jamais présente contre la racaille qui pourrit la vie de tous.

Sources: France Bleu, BFMTV

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici