Des écoles brûlent Astérix, Tintin et Lucky Luke au Canada

Le Capitaine de la langue française. Image d'illustration / Photo: DR
Le Capitaine de la langue française. Image d'illustration / Photo: DR

Une grande épuration littéraire a lieu dans les bibliothèques du Conseil Scolaire Catholique Providence, qui regroupe 30 écoles francophones dans tout le Sud-Ouest de l’Ontario. Près de 5000 livres jeunesse parlant des Indiens d’Amérique ont été détruits dans un but… de réconciliation.

Une cérémonie de purification par les flammes s’est tenue afin de brûler certains livres bannis dans un but éducatif. Les cendres ont servi comme engrais pour planter des arbres et ainsi tourner du négatif en positif.

Une vidéo explique la démarche : Nous enterrons les cendres de racisme, de discrimination et de stéréotypes dans l’espoir que nous grandirons dans un pays inclusif où tous pourront vivre en prospérité et en sécurité.

Les autres livres seront “recyclés”, donc détruits. Mais de quoi sont donc coupables tous ces bouquins, parmi lesquels énormément d’albums d’Astérix et de Lucky Luke? Ils sont coupables de parler des Indiens d’une manière qui horrifie les petites natures antiracistes.

Un document de 165 pages détaille l’ensemble des titres éliminés, ainsi que les raisons invoquées. On y retrouve des bandes dessinées, des romans et des encyclopédies. Un comité formé de membres du Conseil Scolaire a analysé des centaines de livres jeunesse au sujet des Indiens. Quant au ministère de l’Éducation de l’Ontario, il a participé au projet de cérémonie. Au total, 4716 livres ont été retirés des bibliothèques du Conseil Scolaire, dans 30 écoles, soit une moyenne de 157 livres par école.

Le Conseil Scolaire reproche à Tintin en Amérique un langage non acceptable, des informations erronées, une présentation négative des peuples autochtoneset une représentation fautive des Autochtones dans les dessins. Dans la BD d’Hergé, parue en 1932, une des plus vendues de l’auteur dans le monde, on retrouve notamment l’appellation Peau-Rouge. Le Temple du Soleil a également été retiré des rayons.

Trois albums de Lucky Luke ont été retirés. Un des reproches faits par le Comité est le déséquilibre : les Indiens sont perçus comme les méchants.

Et tout à l’avenant. La liste des livres accusés et des raisons de leur destruction est interminable. C’est fascinant de bêtise crasse et de perversité idéologique.

Selon Suzy Kies, la foldingo gauchiste à la tête de ce projet digne de Goebbels et d’Orwell, un livre sur les Indiens ne doit pas être écrit par un non-Indien, à moins qu’un Indien corrige l’œuvre ou y collabore. Depuis peu, la maison d’édition Prise de Parole, en Ontario, fait opérer une révision culturelle par des Indiens des livres qui portent sur des sujets les concernant. Certaines maisons d’édition font de même au Québec.

Et l’on parle là du Canada, pas d’un pays totalitaire communiste! La liberté occidentale est en très grand danger, et c’est l’Occident lui-même qui la censure le plus gravement.

Source: Radio Canada

 

2 Commentaires

  1. L’idéologie Marxiste-gauchiste est un danger pour l’humanité de la terre , il devient urgent de la combattre de toutes nos forces quitte a ce que le sang coule, c’est a ce prix que nous garderons nos LIBERTES .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici