Compromis à l’Assemblée: le “passe sanitaire” et la suspension de salaire adoptés

attestation de vaccination/Photo: DR

Le Sénat, à majorité de droite, avait réussi à mettre des bâtons dans les roues du projet de loi “anti-Covid” concocté par La Macronie pour réduire toujours plus nos libertés. Mais c’était peine perdue…

Députés et sénateurs  sont parvenus à un compromis et Le passe sanitaire a été adopté définitivement dans la nuit de dimanche à lundi, tout comme d’autres mesures coercitives visant à pourrir la vie de n’importe quel Français ne souhaitant pas se faire vacciner.

Les mesures ne s’appliqueront théoriquement que jusqu’au 15 novembre, et non jusqu’au 31 décembre comme l’avait initialement souhaité le gouvernement.

En plus de l’obligation vaccinale pour les soignants, le passe sanitaire est maintenu pour accéder même aux terrasses des bars et restaurants.

Et pour les jeunes âgés de 12 à 17 ans, le passe sanitaire sera obligatoire à compter du 30 septembre.

Il ne sera finalement pas exigé à l’entrée des centres commerciaux, sauf si les préfets en font la demande.

Les personnes dépistées positives à la Covid-19 devront s’isoler pour une durée de dix jours, mais l’isolement pourra s’achever plus tôt en cas de test négatif.

Des contrôles seront effectués par l’Assurance maladie qui pourra, en cas de non-respect, faire éventuellement appel aux forces de l’ordre.

Quant aux personnels des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, aux sapeurs-pompiers et à certains militaires, professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, ils ne pourront finalement pas être licenciés s’ils refusent de se faire vacciner.

Mais ils pourront être interdits d’exercer et voir leur salaire suspendu… Nuance! Pas licencié mais sans travail ni salaire: c’est comme la vaccination, non-obligatoire, mais avec une vie impossible si on ne s’y soumet pas. En même temps.

Source: L’Indépendant

 

 

 

2 Commentaires

  1. Le compromis n’est pas «à l’assemblée» mais en commission mixte paritaire mi députés-mi sénateurs dont la majorité s’était déjà couchée pour approuver le pas. Seuls 28 députés LR ont voté contre ce pass. François Blond fait de la désinformation pour ne pas mettre en lumière les saloperies de la pseudo droite dont la majorité des élus a sacrifié les libertés publiques qu’ont payé de leur sang nos anciens. https://www.senat.fr/scrutin-public/2020/scr2020-166.html

  2. Dictature sanitaire pour une maladie qui ce soigne si prise dés la début par les médecins , hélas le gouvernement actuel sous la pression de big pharma a interdit aux médecins de faire leur travaille depuis le début de cette maladie mise au point par l’homme.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici