VIDEO. Pour voler votre liberté, Macron prononce le plus grand mensonge de tous les temps

Depuis Tahiti où il est en visite, Emmanuel Macron s’est acharné à défendre la dictature sanitaire imposée brutalement aux Français, en allant jusqu’à lâcher le plus grand et le plus grave de tous les mensonges sur la liberté. En pervertissant son véritable sens, pour en donner une définition totalement fausse.

“Aucune liberté n’existe sans devoir”, a-t-il commencé par mentir. Ce qu’affirme Macron est parfaitement FAUX, car la liberté de chacun est naturelle, et il ne la doit à personne.

“La liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas. C’est une fiction, les gens se mentent à eux-mêmes.”, insiste-t-il dans son mensonge, alors que justement, par définition, la liberté ne se doit pas à quelqu’un, sinon ce ne serait plus la liberté, mais l’esclavage. Macron veut ainsi faire croire que la liberté n’existe pas, et qu’il n’y a que la servitude.

“Ma liberté s’arrête là où la liberté de l’autre commence, mais surtout elle repose sur un sens du devoir réciproque.”, ose travestir Macron. Encore une fois, c’est FAUX. La liberté n’est pas assujettie à l’obligation de devoir obéir à son voisin qui exigerait un “devoir” prétexté réciproque. La liberté n’a pour seule limite que l’agression caractérisée envers autrui.

“Que vaut votre liberté si vous vous me dites: je ne veux pas me faire vacciner? Mais si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté, alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger”, jette-t-il malhonnêtement pour faire culpabiliser au milieu de ses autres duperies.

Personne ne peut être “victime” de la liberté d’autrui car, par définition, la liberté à pour limite l’agression. Par conséquent si Macron attrape un virus par une personne non vaccinée, il ne sera pas victime de sa liberté, mais victime du virus, qui conformément à sa nature, n’a pas conscience de la liberté de Macron, et se répand partout où il le peut.

Macron n’a pas le droit d’obliger les autres à se faire vacciner, sous prétexte qu’il ne veut pas attraper un virus, il a simplement toute la liberté de faire ce qu’il a déjà fait, à savoir se vacciner. Ainsi toute atteinte à la liberté des autres est une agression caractérisée, contre laquelle les victimes de Macron ont le droit légitime de se défendre par tous les moyens.

“Et au nom de votre liberté, après-demain vous allez peut-être avoir une forme grave (du virus) et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être qu’ils devront renoncer à prendre quelqu’un d’autre, déprogrammer une autre opération au nom de votre liberté. Ça n’est pas ça la liberté. Ça s’appelle l’irresponsabilité. Ça s’appelle l’égoïsme.”, a achevé de mentir le Président.

Sournois, Macron veut abolir la liberté en faisant croire qu’elle mène à l’irresponsabilité, alors que c’est FAUX; au contraire: la liberté et la responsabilité étant indissociables l’une de l’autre. Sous prétexte qu’on risque d’attraper le virus en étant libre, alors la liberté doit être abolie. Comme si la dictature empêchait d’attraper le virus.

Guidé par cette folie, Macron pourra interdire demain la pratique du vélo, sous prétexte que les cyclistes peuvent avoir des accidents. Ou alors, rendre le parapluie obligatoire pour tous, afin de prévenir le risque de finir trempé et de tomber malade. Quant à ceux qui protesteront, ils ont déjà un nom: les anti-parapluie! Les irresponsables! Les égoïstes!

Source: BFMTV

2 Commentaires

  1. on ne traite pas un Président de la République, Chef suprème des Forces Armée et représentant légale d’un peuple, de menteur. vis à vis de la loi c’est une infraction grave. mais comme le Président ne fait pas attention à cette insulte, vous échappez à la sanction. imaginez qu’il y ait une plainte ? n’importe quel magistrat vous confinera pour longtemps. insultez un “avocat” de la sorte et vous allez vous rendre compte immédiatement du retour de flamme. votre noble métier est de renseigner vos lecteurs et c’est tout.

  2. Ha bon!
    Donc quand il a été dit qu’il ni aura pas de port de masque , pas de vaccination obligatoire, pas de pass sanitaire obligatoire, on doit dire quoi alors❓❓❓
    Ne le parlez pas de cette justice à double vitesse SVP.
    Atterrissez et revenez sur terre.
    Et à propos de loi vous savez pertinemment que l’on a pas le droit d’obliger une personne à se faire vacciner contre don consentement et qu’un décret est inférieur à la loi référez vous à l’article 225-1 du code pénal sur le principe de non discrimination pour raison de santé , de plus les informations sanitaires sont couverte par le secret médical le divulguer est une infraction pénale article1110-4 du code de la santé publique.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici