“Va-t’en Satan!” La foi inébranlable du père Hamel, assassiné il y a 5 ans par des islamistes

Le père Hamel, martyr chrétien/Twitter
Le père Hamel, martyr chrétien/Twitter

Le 26 juillet 2016, le père Hamel était sommé par ses bourreaux islamiques de renier sa foi et son Dieu dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Mais le courageux prêtre, sûr de sa foi, a refusé. “Va-t’en Satan! Va-t’en Satan!”, ont été ses dernières paroles face au mal porté par l’islam.

Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux djihadistes qui se sont empressés de le tuer de 18 coups de couteaux, avaient spécifiquement choisi de s’attaquer à un prêtre chrétien pour rappeler que c’est l’ensemble de l’Occident qui est la cible de la guerre de civilisation que lui mène l’islam.

Une guerre livrée par l’ennemi le plus lâche qui soit. En effet, les soldats de l’islam assassinent des enfants, tuent un vieil homme d’Église dans son village. Ce ne sont pas des combattants honorables d’une foi différente. Ce sont d’infâmes barbares au service d’une foi maléfique et mortifère comme l’a dénoncé dans son dernier souffle le martyr chrétien.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici