Contrôles au faciès du passe sanitaire: les accusations d’une mélenchoniste enflamment la SNCF

Mathilde Panot, députée LFI/Photo: Wikipedia

“Nous contrôlerons de façon plus vigilante et accrue les Arabes et les Noirs”, suivi du hashtag “#TraduisonsLes”: le tweet de la députée “insoumise” , publié le jeudi 23 juillet, a été partagé près d’un millier de fois mais a aussi déclenché un déluge de réactions indignées.

Sur Twitter, le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet a affirmé ce vendredi “s’associer à tous les cheminots qui sont offensés” par le tweet de Mathilde Panot.

“Nous sommes au service de tous et profondément attachés aux valeurs républicaines. Je suis à votre disposition pour vous présenter notre travail sur le passe sanitaire”, a-t-il martelé.

Un utilisateur nommé “Cheminot” a quant à lui invité la députée à “supprimer ce tweet, s’excuser et s’expliquer”, soutenant que “la SNCF c’est les cheminots qui la font qui continuent de subir comme d’autres”, tandis que “les fachos, on ne les aime pas bien chez nous, depuis toujours”.

Du côté de l’Unsa ferroviaire, le deuxième syndicat représentatif à la SNCF, on juge que “ce propos de la part d’une députée est absolument scandaleux” et constitue “une insulte envers les cheminots qui exercent leur métier chaque jour dans le respect strict de la déontologie et de l’éthique”.

Et Érik Meyer, un des secrétaires fédéraux de SUD-Rail, a estimé auprès de l’AFP qu’il s’agissait “sans doute d’un dérapage” de la députée. Selon lui, ces contrôles des passes sanitaires des voyageurs seront “aléatoires, mais massifs”, avant de préciser: “Ça veut dire que c’est juste certains trains qui seront ciblés mais contrôlés entièrement avant l’embarquement ou contrôlés entièrement à bord s’il y a une équipe prévue à bord”.

“Les contrôles aléatoires individuels ne sont pas prévus. Les cheminots ne participeraient pas à des contrôles au faciès”, a-t-il assuré. Pas de réaction officielle de la CGT, mais on n’a pas l’habitude de les voir s’opposer aux délires des Mélenchonistes…

En revanche, même le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait répondu dès la publication du tweet initial sur Twitter en publiant une photo du chef de file de LFI, Jean-Luc Mélenchon, la main sur le front et l’air abasourdi.

Cette polémique encombrante survient en plein débat à l’Assemblée et au Sénat sur l’adoption du nouveau projet de loi anti-Covid incluant l’extension du passe sanitaire.

Celui-ci devrait être contrôlé uniquement dans les transports longue distance, à compter de début août, et le PDG de SNCF Voyageurs a révélé sur RTL le 22 juillet.que les contrôles pourraient avoir lieu à quai, à l’embarquement mais aussi à bord, et même à l’arrivée.

“Il y aura des contrôles partout et à tout moment”, a assuré Christophe Fanichet, rappelant que le masque et le billet de transport feront toujours l’objet d’un contrôle. Encore une Mélenchoniste qui a perdu une belle occasion de se taire…

Source: LCI

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici