“C’est une catastrophe”. Les entrées au cinéma s’effondrent de 70% à cause du passe sanitaire

Image d'illustration / Photo: Pxhere
Image d'illustration / Photo: Pxhere

“C’est une catastrophe” pour le cinéma, déplorait vendredi 23 juillet au micro de France Info, Pascal Rogard, directeur général de la SACD (société des auteurs et compositeurs dramatiques), qui expliquait que “la chute de fréquentation due au passe sanitaire est évaluée à peu près à 70 %”.

Découlant de la dictature sanitaire, Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), explique cette chute de la fréquentation par la multiplicité des mesures et des dates qui provoquent “confusion” et “cafouillages sur les obligations des cinémas et des spectateurs. Ceux-ci étaient complètement perdus”.

Le très attendu film Kaamelott – Premier volet, d’Alexandre Astier, qui avait fait 320 000 entrées lors de son avant-première mardi, n’a plus enregistré que 115 000 spectateurs mercredi 21 juillet, soit environ le tiers de la veille.

“Le film a fait davantage en avant-première que l’ensemble du marché réuni mercredi!” a ainsi commenté Éric Marti, directeur général de Comscore France. “Un film comme celui-ci devrait normalement être à 400 000 entrées, voire davantage.”

Le blockbuster américain Fast and Furious 9, qui enregistrait 350 000 entrées lors de sa sortie mercredi 14 juillet, est passé à 35 000 entrées le 21 juillet, soit une baisse de 90%. Alors que le confinement a sévèrement frappé les lieux de culture, l’imposition du passe sanitaire vient apporter le coup de grâce à un secteur culturel déjà sous perfusion de l’État.

Source: Epoch Times

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici