“Ta race, je vais te crever”. Un clandestin déjà condamné pour vol agresse un maire

Image d'ilustration/DR
Image d'ilustration/DR

Mardi 20 juillet vers 22h, deux scooters passent à plusieurs reprises et à vive allure dans une zone piétonne où le maire de Pérols, Jean-Pierre Rico est attablé avec des administrés. L’édile met deux chaises en travers de la rue pour les empêcher de nuire, mais l’un des deux nuisibles va s’arrêter et s’en prendre à lui.

Il descend de son véhicule, jette son casque et agresse verbalement le maire, qui décline sa fonction. Mais rien n’y fait, les invectives pleuvent sur lui. “Ta race, je vais te crever” lui aurait lancé, entre autres insultes et menaces, celui qui dérangeait le voisinage. Comme en atteste la vidéosurveillance, le maire, lui, a gardé son calme tout le long.

Deux policiers municipaux sont venus lui prêter main forte mais, le suspect étant toujours aussi agressif, il fut confié à la police nationale et conduit au commissariat central. Son complice avec l’autre scooter était quant à lui resté à bonne distance, sans intervenir, avant de fuir les lieux.

L’agresseur de 26 ans, un ancien “mineur non accompagné” aujourd’hui clandestinement sur le territoire et résidant à Castelnau-le-Lez, avait déjà été condamné à 1 mois de prison avec sursis pour vol par le tribunal de Toulouse en 2019.

Il a été déféré au parquet de Montpellier qui a décidé de le laisser libre sous contrôle judiciaire en attendant son jugement le 4 août pour outrage et menace de mort à l’encontre du maire de Pérols. Jean-Pierre Rico a déposé une plainte à laquelle s’est associé le préfet de l’Hérault.

Source: Actu

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici