Dans les trains, le passe sanitaire ne sert à rien: toutes les restrictions demeurent

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Passe sanitaire ou pas, il n’y aura pas d’assouplissement pour les passagers de la SNCF. Même s’ils doivent présenter leur passe sanitaire à partir du mois d’août, ils seront dans l’obligation de respecter tous les petits emmerdements qui leur sont imposés depuis des mois.

Selon Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué en charge des Transports,  “le masque restera obligatoire tout au long de l’été au moins” dans les trains, alors que l’Assemblée a adopté le texte élargissant le passe sanitaire dans la nuit.

Le passe sanitaire, bientôt obligatoire pour prendre le train, “permet de continuer de nous déplacer pendant l’été et d’inciter à la vaccination“, s’est justifié Jean-Baptiste Djebbari.

S’il n’y a donc que des personnes “sûres”, vaccinées ou testées négatives, à bord du train, il serait logique de laisser tomber les contraintes aussi pénibles qu’inutiles, n’est-ce pas?

Eh bien, non. Le masque et tutti quanti reste obligatoire quand même, contre toute logique. “Pour la sécurité sanitaire, nous avons un protocole et le port du masque est central, il restera donc obligatoire pour tout l’été au moins“, justifie le ministre.

Pour ce qui est des contrôles du passe sanitaire dans les trains, le ministre donne le mode opératoire. “Majoritairement, les contrôles se feront à l’approche du quai mais il pourra y avoir des contrôles aléatoires dans le train“.

Pire, des personnes autres que la police auront le droit de l’exiger. “Nous avons habilité un certain nombre de personnels — les contrôleurs, les agents de la police ferroviaire, les agents de la sûreté ferroviaire de la SNCF.”

Interrogé sur la date d’entrée en vigueur du passe sanitaire à bord des trains, il indique que l’obligation ne s’appliquera “probablement” pas avant le 5 août.

Seules les grandes lignes sont concernées par ces mesures (TGV et Intercités), pas les déplacements du quotidien (Transilien, RER, TER).

Sources : BFMTV/ AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici