Une affiche montre Macron en Hitler. La gauche hurle quand on utilise ses méthodes contre elle

L'affiche représentant Macron en Hitler/Facebook
L'affiche représentant Macron en Hitler/Facebook

Une enquête pour injure publique a été ouverte mardi 20 juillet par le parquet de Toulon suite à l’affichage de deux panneaux publicitaires à Toulon et à La Seyne-sur-Mer (Var) où Emmanuel Macron était représenté en Adolf Hitler. L’enquête vise le propriétaire de ces panneaux, Michel-Ange Flori, à l’origine de l’affichage.

Selon BFMTV, Michel-Ange Flori est coutumier de ce genre de choses. Diffusant ses affiches sur les réseaux sociaux, il demande aux internautes s’il existe “un vaccin contre la macronite aiguë? La France va-t-elle devenir le Macronistan?”

Depuis l’imposition brutale du passeport sanitaire dans les lieux publics, de nombreux Français protestent contre la dictature sanitaire, notamment en allant jusqu’à établir la comparaison entre la discrimination d’État contre les non-vaccinés avec celle des Juifs dans l’Allemagne des années 30.

Mais le gouvernement et toute la gauche a hurlé devant cette nazification, dont elle revendique le monopole. Seule la gauche a le droit de nazifier qui elle veut, depuis des décennies, sans que personne n’ait le droit de nazifier, à leur tour, ceux qui suppriment pourtant les libertés d’ une catégorie de la population via des critères arbitraires.

La gauche est toujours mauvaise perdante. Avec elle “c’est pile je gagne, face tu perds”, et elle enrage que son redoutable coup double de victimisation et de diabolisation que confère la nazification soit retournée contre elle, au sein du peuple, qui l’accuse d’être ainsi le mal absolu, alors qu’elle s’acharne à se prétendre le bien absolu.

Perdue dans son orgueil, la gauche a oublié cette leçon de La Fontaine: “Trompeurs, c’est pour vous que j’écris: Attendez-vous à la pareille.”

Sources: France Bleu, BFMTV

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici