Un guet-apens dans une cité de Brest: policiers et pompiers attaqués à coups de pierres et de mortiers

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Dans la nuit de mardi à mercredi, pompiers et policiers ont été attirés par des incendies volontaires dans un quartier sensible de Brest. Les agents ont été pris à partie par des dizaines de “jeunes” qui les ont bombardés de pierres et de fusées de mortiers d’artifice. Aucune interpellation n’a été réalisée.

Dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 juillet, les pompiers et les policiers de Brest (Finistère) ont été appelés pour une intervention dans le quartier à forte population immigrée de Pontanezen où des poubelles et un véhicule avaient été volontairement incendiés.

Arrivés sur place, les policiers et les soldats du feu ont été immédiatement pris à partie par une cinquantaine d’individus hostiles qui leur avaient tendu un guet-apens. Les “jeunes” ont bombardé les agents d’une pluie de pierres et de nombreux tirs de mortiers d’artifice.

Par chance, aucun fonctionnaire ou pompier n’a été blessé mais la vingtaine de policiers présents a dû faire usage de tout son armement non létal pour repousser les assauts des racailles déchaînées.

Finalement, après un combat acharné, les assaillants ont fini par se disperser d’eux-mêmes, peut-être par manque de munitions. Aucune interpellation n’a pu être réalisée mais les incendies ont pu finalement être éteints.

Si le parquet de Brest a ouvert une enquête sur ces violences qui semblent courantes dans les quartiers sensibles de l’agglomération, on ignore cependant les suites judiciaires qui vont être données à cette affaire.

Sources: Ouest-France/ Actu 17

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici