La députée Martine Wonner va lancer son propre mouvement: “Ensemble pour les libertés”

Martine Wonner, députée LREM/DR
Martine Wonner, députée LREM/DR

Ce “mouvement apolitique et citoyen”, dénommé “Ensemble pour les libertés”, est dans sa “dernière ligne droite”, a annoncé hier la députée Martine Wonner, qui mène la lutte contre la dictature sanitaire. Son mouvement s’adressera “à tous ces citoyens français qui n’en peuvent plus”.

“Je pense qu’une des premières choses qu’il faudrait faire serait de dissoudre les partis politiques”, a-t-elle estimé. “Les citoyens seraient enfin entendus” si les parlementaires “ne pensaient pas avant tout à leur égo et leur carrière”, a-t-elle poursuivi sans masque, lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale.

“J’assume mes mots”, a assuré la députée, qui a exhorté les manifestants samedi dernier à “faire le siège des parlementaires” et “envahir leurs permanences” pour exprimer leur désaccord. Soutenant que ses propos avaient été “sortis de leur contexte”, elle précise que “toute forme de violence est inadmissible”.

La députée a été exclue de son groupe Libertés et territoires à la suite de ses propos, et Christophe Castaner, le chef des députés macronsites, a saisi la justice.

Psychiatre de formation, Martine Wonner a également réitéré son opposition au passeport sanitaire, qu’elle nomme “le passe de la honte”, et son opposition aux mesures “liberticides” du projet de loi imposant la dictature sanitaire. Le “passage en force” du gouvernement est un “process clairement anticonstitutionnel, a-t-elle alerté.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici