VIDEO-CHOC! Fusillade à l’arme de guerre dans une cité de Cavaillon: les policiers visés

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Samedi soir, un commando lourdement armé a fait irruption sur un point de deal d’un quartier sensible de Cavaillon et s’en est pris aux “jeunes” présents qui ont été violentés. De nombreux coups de feu ont été tirés pour effrayer les habitants. Des policiers qui tentaient d’interpeller les assaillants ont été visés par des tirs d’armes de guerre! Trois agresseurs ont finalement été appréhendés.

Samedi 17 juillet, vers 21h30, un commando d’une quinzaine d’individus cagoulés, vêtus de noir et équipés d’armes de guerre a fait irruption sur un point de deal du quartier sensible du Docteur-Ayme, à Cavaillon, dans le Vaucluse.

Immédiatement, les assaillants ont fait feu à de nombreuses reprises en l’air et un peu partout alentour pour faire fuir les habitants qui profitaient de la fin de soirée estivale. Les individus s’en sont pris à un groupe de “jeunes” qui étaient présents sur les lieux pour conclure une transaction de drogue.

Ces “jeunes” ont été frappés, ligotés avec des serflex et certains ont même reçu des coups d’armes blanches. Pendant tout le temps de leur opération, les assaillants ont tiré de nombreux coups de feu en l’air pour s’assurer de la passivité des témoins.

Finalement, malgré la terreur occasionnée par la scène, des riverains ont alerté les forces de l’ordre. À leur arrivée, la plupart des membres du commando ont pris la fuite à bord de deux véhicules, une Peugeot 208 et un SUV Range Rover.

Alors que les policiers tentaient de les poursuivre, les fuyards n’ont pas hésité à faire feu à l’arme lourde sur les véhicules des agents, sans heureusement réussir à les atteindre. Les deux véhicules ont été retrouvés carbonisés, l’un sur la commune d’Avignon et l’autre à Châteauneuf-de-Gadagne.

Sur les lieux de la fusillade, les blessés ont été pris en charge dont un “jeune” de 21 ans, sérieusement blessé à l’arme blanche. De nombreuses douilles de calibre 9 mm et 5,56 mm jonchaient la voie publique.

Devant un immeuble du quartier, un pistolet mitrailleur UZI a été découvert abandonné. Dans un appartement de ce bâtiment, trois “jeunes”, suspectés d’avoir participé à l’attaque et de s’être cachés là, ont été interpellés.

Ils étaient en possession d’une arme de poing, d’un gilet pare-balle et de serflex. Agés de 16, 19, 20 ans et tous connus de la justice, ils ont été placés en garde à vue. A priori, le groupe d’attaquants était en provenance du quartier sensible de Saint-Chamand, à Avignon.

Les trois suspects ont été déférés lundi soir. Le parquet d’Avignon a ouvert une information judiciaire pour “violences aggravées, trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique“.

D’après les premiers éléments, cette attaque serait un épisode de la lutte de territoire entre groupes de trafiquants pour le contrôle du commerce de produits stupéfiants, véritable moteur économique de ces quartiers à très forte population immigrée.

Sources: Actu 17/ Valeurs Actuelles/ Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici