Un élu du parti de Salvini arrêté pour avoir tué son agresseur marocain avec son arme à feu

Massimo Adriatici/DR
Massimo Adriatici/DR

Ce mercredi, Massimo Adriatici, conseiller de la Ligue à Voguère, a été placé en résidence surveillée, après une altercation mortelle survenue hier soir dans un bar du centre-ville, avec Youns el Boussetaoui, un immigré marocain âgé de 39 ans, selon la presse locale.

Ancien officier de police disposant d’un port d’arme, Massimo Adriatici assure dans la presse que le coup de feu est parti après que Youns el Boussetaoui l’a poussé au sol alors qu’il essayait d’appeler la police. Son agresseur a été mortellement touché. La police a ouvert une enquête pour établir les circonstances du drame.

“Victime d’une agression, il a réagi et a accidentellement tiré un coup de feu”, a défendu le chef de file de la Ligue Matteo Salvini dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. L’ancien ministre de l’Intérieur a déclaré que Massimo Adriatici avait vraisemblablement agi en légitime défense tout en laissant entendre que Youns el Boussetaoui avait un casier judiciaire.

Sans son arme, c’est peut être Massimo Adiratici qui aurait été tué par son agresseur. L’ancien policier doit sans doute son salut au fait qu’il pouvait porter une arme pour se protéger, et protéger les autres, mais malheureusement tous les autres Italiens, privés de ce droit, ne peuvent de facto pas se défendre convenablement.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici