Face à sa règle inapplicable, Castex renonce à transformer les restaurateurs en policiers

Le Premier ministre Jean Castex/DR
Le Premier ministre Jean Castex/DR

Interrogé sur TF1 sur l’application du passeport sanitaire dans les restaurants, Jean Castex a finalement annoncé que les restaurateurs devront exiger le pass sanitaire de leurs clients, mais ne contrôleront pas leur identité. Ce travail restera du ressort des forces de l’ordre, a assuré le Premier ministre.

En clair, n’importe qui pourra aller au restaurant avec le pass sanitaire de quelqu’un d’autre, les restaurateurs seront incapables de le vérifier, puisqu’ils ne pourront pas s’assurer de l’identité du client présentant un passeport sanitaire.

Pour les professionnels de la restauration, c’est un soulagement, eux qui s’inquiétaient de devoir se transformer en flics toute la journée, afin de vérifier que l’identité de leur client était bien conforme à celle du pass sanitaire.

“C’est une très bonne chose. On est reconnaissants vis-à-vis du gouvernement d’avoir été entendus.” se félicite le président de l’UMIH, Roland Héguy. Le syndicat se dit prêt à “jouer le jeu” du pass sanitaire mais, en retour, à faire remonter au gouvernement tous les problèmes qu’il pose dans les établissements.

En réalité, le gouvernement a battu en retraite devant la gronde des restaurateurs qui avaient menacé de ne pas contrôler les pass sanitaires. Le contrôle systématique de ce passeport se révèle inapplicable, mais n’a surtout pour but que d’entretenir un climat de terreur parmi la population, afin de renforcer le contrôle social.

Source: AFP

2 Commentaires

  1. De quel droir un restaurateur peut avoir accès a des données médicales ca n appartient qu au médecin, même pour le pass sanitaire c est illegal.
    Qu ils aillent se faire voir

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici