Son escape game proposait de “tuer” Macron, à quelle peine a été condamnée la gérante?

Emmanuel Macron/DR
Emmanuel Macron/DR

Dans le scénario d’un escape game toulousain, la gérante proposait de “tuer” Emmanuel Macron, ce qui avait soulevé un scandale en octobre 2020. Convoquée à la Maison de justice et du droit à Toulouse, elle a vu les poursuites à son encontre abandonnées avec, en contrepartie l’obligation de changer le scénario.

La gérante d’“Arkanes-Live Escape” avait passé 7h en garde à vue pour “provocation non suivie d’effet à un crime ou à un délit”, en octobre dernier. En plus de devoir changer la fin de son jeu, la gérante devra suivre un stage de citoyenneté, selon La Dépêche.

“Je vivais avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je ne savais pas ce que l’on me reprochait exactement. J’avais peur que ma salle ferme administrativement”, a-t-elle confié au journal.

Son scénario tourne toujours autour de l’enlèvement du président de la République mais elle a changé la fin. “Nous avons décidé de remplacer l’idée tendancieuse par une autre option […]. Nous considérons donc l’incident clos”, écrit-elle sur la page Facebook de son établissement.

Source: Ouest-France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici