La députée Martine Wonner exclue de son groupe parlementaire. De quoi est-elle accusée?

Martine Wonner, députée LREM/DR
Martine Wonner, députée LREM/DR

Déjà exclue de la Macronie en mai 2020, après avoir voté contre le plan de déconfinement, la députée Martine Wonner a été exclue hier de son groupe Libertés et territoires. Chef de file du mouvement de résistance à la dictature sanitaire, l’élue est accusée d’avoir tenu des propos litigieux.

Samedi 17 juillet, alors qu’elle participait à une manifestation contre l’imposition du passeport sanitaire, l’élue aurait demandé aux participants de “faire le siège des parlementaires” et “d’envahir leurs permanences”, selon l’AFP. La députée assure que ses propos ont été “surinterprétés”.

Dès le lendemain, des membres de son groupe parlementaire ont rapidement demandé son exclusion sous ce prétexte. Le chef des députés macronistes, Christophe Castaner, a même demandé au président de l’Assemblée nationale de saisir la justice.

“Nous l’avions déjà dit à de nombreuses reprises en interne, mais en vain. Elle a récidivé lors de la manifestation d’hier. Cela n’est plus supportable. Madame Wonner a la liberté de s’exprimer mais nous ne voulons en aucun cas être associés à ses actes et propos. Nous demandons donc son départ du groupe Libertés et Territoires”, ont annoncé Olivier Falorni, Jeanine Dubié et Sylvia Pinel, membres de ce groupe.

Source: Ouest-France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici