À Arles, un ado de 16 ans abattu lors d’un règlement de comptes dans un quartier sensible

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Samedi dernier, en plein jour, un commando armé a fait irruption sur un point de deal d’un quartier à forte population immigré d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône, et a ouvert le feu à la kalachnikov. Un “jeune” de 16 ans, connu des services de police, est décédé. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

Samedi 17 juillet, peu avant 20h, un “jeune” de 16 ans, “tenait les murs”, en compagnie de congénères, au niveau d’un point de deal du quartier à forte population immigrée de Barriol, sur la commune d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône.

Soudain, une automobile, avec plusieurs individus cagoulés à bord, a surgi et s’est arrêtée non loin du groupe. Plusieurs coups de feu ont été tirés depuis le véhicule, a priori avec un ou plusieurs fusils d’assaut kalachnikov. Le mineur, gravement atteint, s’est alors effondré au sol.

Tandis que les agresseurs prenaient la fuite, le secours ont été appelés par des témoins. Ils n’ont rien pu faire pour la victime qui n’a pas pu être réanimée. Son décès a alors été constaté par un médecin du SAMU.

Le parquet de Tarascon a ouvert une enquête sur cet homicide volontaire en bande organisée et les policiers chargés des investigations s’orientent vers la piste du conflit sur fond de trafic de stupéfiants.

En effet, la victime serait connue des services de police et sa présence sur le point de deal n’était probablement pas fortuite. Depuis le début de l’été, une vague d’homicides, en lien avec le trafic de stupéfiants, submerge le département avec depuis meurtres, dont celui d’une victime collatérale de 17 ans, depuis le 25 juin.

Sources: La Provence/ France 3 Provence Alpes Côte-d’Azur/ France Info

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici