Un juge fédéral annule un décret d’Obama qui rendait inexpulsables les jeunes clandestins

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Vendredi soir, un juge fédéral de Houston a jugé que l’ancien président Barack Hussein Obama avait outrepassé ses pouvoirs en agissant par décret, après avoir échoué à faire adopter le programme DACA au Congrès. Imposé par décret en 2012, ce programme rendait inexpulsables 700 000 jeunes clandestins.

Appelés par les médias les “Dreamers”, ces clandestins de moins de 30 ans, entrés illégalement sur le sol américain dans leur enfance et s’étant maintenus aux États-Unis, sont bénéficiaires d’un numéro de sécurité sociale, indispensable pour travailler, conduire ou étudier aux États-Unis.

Si toutefois la décision du juge annule ce décret, elle ne porte pas sur les personnes déjà inscrites dans ce programme, mais empêche de nombreux autres clandestins d’en bénéficier, et ainsi de faire un appel d’air à l’immigration clandestine.

Même si l’administration démocrate de Joe Biden a fait appel de cette décision, il s’agit d’une victoire provisoire dans la lutte contre l’immigration clandestine. En 2017, le président Donald Trump, avait également décidé de mettre un terme à ce scandaleux programme, rappelant qu’il était “illégal”.

Saisis en urgence, des tribunaux avaient suspendu la décision de Trump, qui avait alors fait appel jusqu’à la Cour suprême, qui l’avait finalement débouté en 2020 pour des raisons de procédure.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici