À Marseille, un immeuble squatté par des clandestins africains et des dealers de drogue prend feu: un mort

Image d'illustration Photo: Twitter
Image d'illustration Photo: Twitter

Trois hommes ont péri et un enfant de deux ans a été grièvement blessé samedi dans l’incendie d’un immeuble en partie squatté par des clandestins et des dealers de drogue dans un quartier immigré de Marseille.

Les trois hommes qui ont trouvé la mort en tentant de sauter de l’immeuble pour échapper aux flammes sont des immigrés clandestins sans papiers. Un enfant de deux ans est lui hospitalisé, entre la vie et la mort. Un autre adulte a également été blessé et huit personnes intoxiquées.

Le feu, qui a pris dans un appartement de ce bâtiment d’une dizaine d’étages a provoqué la panique. Les occupants ont tenté de fuir le feu par l’extérieur à l’aide de draps noués.

L’incendie, dont les circonstances font l’objet d’une enquête, est parti des gaines techniques dans les parties communes dans ce bâtiment de la résidence des Flamants, propriété d’un bailleur social, où vivaient également des squatteurs, notamment des clandestins nigérians.

Il y a un point de deal de drogue notoire ici et il y a des tensions entre les habitants et les trafiquants“, selon la préfète de police, Frédérique Camilleri.

La préfecture des Bouches-du-Rhône organise le relogement des habitants sans pouvoir préciser combien de personnes sont concernées. Femmes et enfants ont été mis à l’abri en priorité dans une salle d’accueil improvisée par l’ONG Médecins du Monde.

Sources: AFP/ La Provence

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici