À Rennes, un Géorgien blessé par balle dans un camp de clandestins

glock 19 Gen 4/ Wikimédia
glock 19 Gen 4/ Wikimédia

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un ressortissant géorgien de 40 ans a été blessé d’une balle dans la jambe alors qu’il se trouvait dans sa tente sur un campement de fortune d’immigrés clandestins, à Rennes. L’homme a dû être hospitalisé. Cette agression serait en lien avec un trafic de stupéfiants.

Vers 4 du matin, dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 juillet, au moins une détonation a secoué la quiétude nocturne du camp de “migrants”, principalement originaires des Balkans et d’Europe de l’Est, qui s’est installé depuis un mois dans le parc des Hautes-Ourmes, dans le quartier sensible de Blosne, à Rennes.

Un de ces clandestins a été atteint d’une balle dans un membre inférieur alors qu’il se trouvait dans sa tente. L’homme, un ressortissant géorgien de 40 ans aurait été blessé à un mollet et a dû être hospitalisé. Opéré dans la journée de jeudi, son état n’inspire pas d’inquiétude (ouf!).

Le parquet de Rennes a ouvert une enquête sur cette fusillade et les fonctionnaires de la sûreté départementale d’Ille-et-Vilaine mènent les investigations pour retrouver le ou les tireur(s). D’après certaines sources, il pourrait s’agir d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

Cette affaire survient alors que ce campement réunissant plus d’une cinquantaine d’immigrés clandestins d’Europe de l’Est, s’est installé mi-juin dans ce parc juste à côté d’un jardin d’enfants et voit arriver chaque jour de nouveaux “migrants”, menaçant de constituer rapidement une véritable “cour des miracles” au cœur de l’agglomération rennaise.

Sources: Ouest-France: Actu Rennes/ France Bleu

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici