L’UE attaque en justice la Hongrie et la Pologne car ils protègent les enfants de l’idéologie du genre

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Ce jeudi, la Commission européenne a lancé des procédures d’infraction contre la Hongrie pour avoir adopté une loi protégeant les mineurs de la “promotion” de l’homosexualité et des enfants transgenres, et contre la Pologne pour les “zones sans idéologie LGBT” adoptées par certaines collectivités locales.

L’exécutif européen a envoyé aux deux pays une lettre de mise en demeure. Soit la première étape d’une procédure qui peut mener à la saisine de la Cour de justice de l’UE puis à frapper les pays résistants à des sanctions financières. Budapest et Varsovie ont deux mois pour répondre.

Totalement folle, la Commission européenne prétexte que ces mesures vont à l’encontre de “l’égalité et le respect de la dignité et des droits humains”, alors que ces lois ne discriminent personne, mais ont pour seule action de lutter contre la subversion de l’idéologie du genre, qui sape les fondements de la société.

Le 15 juin dernier, la Hongrie a courageusement adopté une loi bannissant “la représentation ou la promotion” de l’homosexualité et des transgenres auprès des mineurs.

En Pologne, une centaine de collectivités locales ont adopté depuis 2019 une résolution “anti-idéologie LGBT” (idéologie du genre) ou une “charte des droits des familles”. Elles représentent environ un tiers du territoire polonais et sont situées principalement dans le sud-est et l’est du pays, zones traditionnellement très catholiques.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici