Un grand général américain prédit la guerre civile en Afghanistan et la victoire des talibans

Gen. Austin S. Miller / Photo: US Army
Gen. Austin S. Miller / Photo: US Army

Le général Austin Scott Miller ce n’est pas n’importe qui. Ayant commencé sa carrière dans les forces spéciales, il est devenu un général quatre étoiles. Aujourd’hui, il supervise le retrait des troupes américaines d’Afghanistan. Il a déclaré récemment que les avancées des talibans sont une source d’inquiétude.

Nous devrions être inquiets. La perte de terrain et la rapidité de cette perte de terrain est, et doit être inquiétante, d’une part, parce que la guerre est physique, mais elle a aussi une composante psychologique ou morale. Et l’espoir compte vraiment. Et le moral compte vraiment“, a-t-il déclaré dans une interview diffusée sur ABC News.

Ainsi, lorsque vous observez les talibans se déplacer à travers le pays, vous ne voulez pas que les gens perdent espoir et qu’ils croient qu’ils sont devant une fatalité“, a-t-il ajouté.

Le général Miller a déclaré qu’il craignait que l’Afghanistan ne sombre dans la guerre civile après le départ des troupes américaines, remarquant que les talibans gagnent rapidement du terrain dans le nord du pays.

Vous regardez la situation, elle n’est pas bonne. Les Afghans reconnaissent qu’elle n’est pas bonne. Les talibans sont en mouvement. Nous commençons à créer des conditions qui ne seront pas favorables à l’Afghanistan à l’avenir, si l’on pousse à une prise de pouvoir militaire“, a-t-il déclaré.

Certains pays ont fermé leurs consulats dans le nord de l’Afghanistan à la suite de l’avancée des talibans et d’autres ont réduit leurs opérations.

La Turquie et la Russie ont fermé leurs consulats dans la province septentrionale de Balkh et rappelé leurs diplomates.

Les consulats de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan, de l’Inde et du Pakistan ont réduit leurs services.

Pendant ce temps, le Tadjikistan a déclaré qu’il déployait 20 000 réservistes pour renforcer sa frontière avec l’Afghanistan, et les hélicoptères russes basés au Tadjikistan ont commencé à effectuer des exercices d’entraînement en tirant des missiles air-sol.

Au cour de la récente offensive des talibans dans le nord de l’Afghanistan, les soldats afghans ont massivement fui au Tadjikistan, quasiment sans combattre.

Le porte-parole du Kremlin a déclaré que si les combats entre les talibans et les forces afghanes suscitaient une “préoccupation accrue“, Moscou n’envisageait pas encore d’envoyer des troupes pour aider le Tadjikistan, une ancienne république soviétique.

Nous avons dit à plusieurs reprises qu’après le retrait des Américains et de leurs alliés d’Afghanistan, l’évolution de la situation dans ce pays est un sujet de préoccupation accrue“, a-t-il déclaré.

Nous la suivons de très près et nous constatons qu’une déstabilisation est en cours, malheureusement.”

Source: AP

Quelques heures à peine après le retrait américain, la base aérienne de Bagram est entièrement pillée

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici