VIDEO. Les talibans se vantent sur les réseaux sociaux d’avoir capturé des armes lourdes américaines

Taliban
Taliban de paix et de tolérance.

Dans des vidéos publiées récemment, on peut voir des talibans se réjouir de la prise de véhicules Humvee, de chars et d’armes d’assaut américains abandonnés par les forces de sécurité afghanes, alors que l’administration Biden entame le retrait de ses troupes avant la date limite du 11 septembre.

Les talibans se sont emparés de districts clés dans le nord du pays déchiré par la guerre avec peu ou pas de résistance de la part des forces nationales afghanes depuis que les États-Unis ont annoncé le calendrier de leur départ en avril.

Les islamistes étendent leur contrôle sur l’Afghanistan à partir de leurs bastions du sud en comblant le vide laissé par le départ des forces américaines.

Plus d’un millier de soldats de l’armée afghane se sont enfuis au Tadjikistan, après avoir affronté les talibans dans le Badakhshan, où ils ont déposé leurs armes.

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, les talibans présentent la capture des armes américaines comme un stratagème de propagande, annonçant leur retour au pouvoir après avoir été vaincus par les troupes américaines en 2001 pour avoir hébergé Al-Qaïda et son chef, Oussama Ben Laden.

La rapidité du retrait des États-Unis est marquée par l’abandon précipité de l’aérodrome de Bagram, la plaque tournante des opérations militaires américaines pendant les 20 ans de guerre, au cours du week-end, sans que le gouvernement afghan en ait été prévenu, un départ soudain qui a permis aux pillards d’envahir la base et de se servir parmi les nombreux objets abandonnés par les Américains.

Un commandant taliban a déclaré que ses combattants avaient pris sur l’armée afghane une cache d’armes comprenant 70 fusils de sniper, 900 fusils d’assaut, 30 véhicules Humvee, 20 camionnettes et 15 véhicules blindés.

Le rapport indique également que les talibans ont mis la main sur un conteneur rempli de téléphones satellites, de grenades et de mortiers, dont beaucoup portaient des étiquettes indiquant “Propriété du gouvernement américain”.

Source: AP

Quelques heures à peine après le retrait américain, la base aérienne de Bagram est entièrement pillée

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici