Le catastrophique Bac 2021. Les profs de philo effarés par la nullité des copies

Âne
Lycéen français au sommet de sa gloire

Cette année, le ministre Blanquer a décidé qu’entre la note obtenue à l’épreuve de philosophie et celle du contrôle continu, c’est la meilleure des deux qui serait retenue… et ça se voit dans les copies.

Le 17 juin dernier, jour de l’épreuve, de nombreux témoignages faisaient déjà état du départ précipité de nombreux candidats bien avant la fin de l’épreuve.

Comme nous le craignions, beaucoup de copies ont été rédigées très rapidement par des élèves qui n’étaient pas motivés par l’épreuve, car l’enjeu était trop faible“, déplore le président de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public, Nicolas Franck.

Les 110 copies qu’il a lui-même a corrigées étaient dans l’ensemble “de qualité très médiocre”. “Elles étaient très bavardes, mais sans aucun contenu. J’ai senti que le plan avait été vaguement esquissé, mais que l’étape du brouillon avait été sautée. Beaucoup de candidats ont écrit au fil de la plume, fait des hors sujets“.

Certaines étaient très bonnes, mais j’ai reçu beaucoup plus de copies très basses qu’habituellement. D’ailleurs, la moyenne de mon paquet était de 8/20, alors que d’habitude, elle atteint plutôt 10 ou 11. Exemple : des dissertations qui n’en étaient pas, des copies très courtes, du bavardage non philosophique… “, témoigne un autre professeur affecté dans les Yvelines.

Sur 140 copies, j’ai pu observer que certains avaient joué le jeu, mais que d’autres savaient très bien qu’ils n’avaient pas besoin d’obtenir une bonne note. Du coup, mes notes se sont étalées entre 2/20 à 18/20. Et moult élèves ont rendu des devoirs courts sur une ou deux pages, avec un niveau syntaxique et orthographique très bas“, renchérit un troisième, de l’académie de Créteil.

Un professeur a eu droit à une copie rédigée en morse, un autre à une dissertation en basque… mais le record semble être ce fin connaisseur amateur de références culturelles: “Un candidat m’a cité Robin, l’acolyte de Batman “, s’agace un correcteur.

La plupart d’entre eux attribuent ce “phénomène” à la crise sanitaire, aux cours “en distanciel” et au manque de devoirs sur table. On pourrait peut-être se poser la question des programmes de plus en réduits et de l’idéologie délétère dominant l’Education Nationale… On verra l’année prochaine!

Source: 20 Minutes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici