Les islamistes n’aiment pas le thé? 10 morts dans un attentat suicide dans un salon de thé à Mogadiscio

Attentat / Photo: Twitter
Attentat / Photo: Twitter

Un attentat suicide perpétré vendredi par Al-Shabab dans un salon de thé bondé de la capitale somalienne, Mogadiscio, a fait 10 morts et des dizaines de blessés après que l’assaillant eut actionné son dispositif explosif au milieu des clients.

Le bilan de l’attentat, qui a visé vendredi soir un magasin situé à proximité d’institutions gouvernementales fortement surveillées, est nettement plus élevé que les quatre décès signalés d’abord dans les médias.

Dans la soirée du 2 juillet, un kamikaze portant une veste a fait exploser son engin près de l’hôtel Juba, tuant au moins 10 personnes et faisant des dizaines de blessés“, a déclaré le ministère de l’Information, de la Culture et du Tourisme dans un communiqué samedi.

L’attentat s’est produit à une heure d’affluence où les victimes profitaient d’un salon de thé local“, a-t-il ajouté, précisant que cette attaque était le fait d’Al-Shabab, un groupe armé djihadiste lié à Al-Qaïda qui lutte pour renverser le gouvernement somalien.

Le groupe a par ailleurs rapidement revendiqué la responsabilité de l’attentat qui a eu lieu à quelques centaines de mètres du siège de l’agence de renseignement somalienne, vers 17h30.

Le café était bondé lorsque l’explosion s’est produite“, a déclaré un témoin.

Mogadiscio est régulièrement la cible d’attaques du groupe Al-Shabab, lié à Al-Qaïda, qui mène un long et violent soulèvement armé pour renverser le gouvernement de Mogadiscio, soutenu par la communauté internationale.

Harakat al-Chabab al-Moudjahidin est un groupe terroriste islamiste somalien d’idéologie salafiste djihadiste créé en 2006 lors de l’invasion éthiopienne. Ses membres sont couramment appelés shebabs ou chebabs. Le groupe est issu de la fraction la plus dure de l’Union des tribunaux islamiques et a pour objectif l’instauration de la charia dans la région.

On estime que la mouvance compte environ 5000 combattants dans ses rangs, divisés en plusieurs factions rivales. Elle est soupçonnée d’entretenir des liens forts avec la direction centrale d’Al-Qaïda au Pakistan et d’abriter des djihadistes étrangers, dont certains en provenance d’Europe et des États-Unis.

Ils ont été chassés de Mogadiscio en 2011 par les troupes somaliennes, soutenues par les soldats de l’Union africaine, mais ils contrôlent toujours des portions du territoire d’où ils lancent de fréquentes attaques meurtrières contre des cibles gouvernementales et civiles.

Source: AP

VIDEO. En Somalie, l’explosion d’une voiture piégée près du Parlement tue et blesse plusieurs victimes

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici