Match Allemagne-Angleterre. Une chaîne de télé a mal sous-titré l’hymne allemand qui du coup est devenu nazi

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

La retransmission néerlandaise du match de football du Championnat d’Europe a commencé de manière inattendue après que les diffuseurs ont accidentellement sous-titré l’hymne national allemand avec des paroles associées à l’Allemagne nazie.

Le mauvais couplet a été accidentellement montré. Il s’agit d’une erreur commise par l’un de nos sous-titreurs“, a tweeté la principale chaîne néerlandaise NPO au sujet de cette erreur, qui s’est produite mardi alors que l’Angleterre affrontait l’Allemagne au stade de Wembley à Londres.

Le service de sous-titres de NPO a affiché le texte du premier couplet du Chant de l’Allemagne, datant de 1841, l’hymne national allemand dont le premier couplet avait été interdit par les Alliés en 1945 en raison de son association avec le Troisième Reich.

Le troisième couplet du Deutschlandlied demeure l’hymne national de la république fédérale d’Allemagne, avant de devenir depuis 1990 celui de l’Allemagne réunifiée. Les trois couplets ont constitué l’hymne national de la république de Weimar de 1922 à 1933. Seul le premier couplet était chanté sous l’Allemagne nazie.

La strophe problématique, qui comprend les mots “L’Allemagne, au-dessus de tout / au-dessus de tout dans le monde“, est (un peu vite) considérée comme une expression du chauvinisme allemand et demeure prescrite dans un pays ou le patriotisme est considéré comme nazi.

Ce n’est pas la seule partie controversée. Le deuxième couplet faisant l’éloge du vin et des femmes allemandes a été supprimé après la Seconde Guerre mondiale, sans doute pour combattre le patriarcat et l’alcoolisme.

La troisième strophe, qui prône l’unité, la liberté et la justice, a réussi à passer par le crible du politiquement correct, puis est devenue l’hymne officiel de l’Allemagne.

Les radiodiffuseurs néerlandais ont exprimé des remords pour cette gaffe, en écrivant : “Nous présentons nos excuses aux téléspectateurs que cela a perturbés.

Source: De Telegraaf/ NPO/ NOS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici