Légitime défense! Un ex-légionnaire acquitté après avoir tué son agresseur

Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Rejugé en appel pour avoir tué un homme de 28 ans qui l’avait agressé le 3 mai 2014, en face de la gare du Nord, à Paris, un ancien légionnaire vient d’être à nouveau acquitté pour légitime défense.

Ce soir-là, vers 0h30, Khaled C., déjà condamné pour infraction à la législation sur les stupéfiants et violence volontaire, s’était approché du légionnaire et de sa petite amie pour leur vendre de la drogue ou importuner la jeune femme.

Le militaire avait refusé mais, l’homme, alcoolisé et sous l’emprise du cannabis, s’était saisi d’un couteau papillon et lui avait transpercé la main gauche. Le légionnaire avait pu retourner l’arme contre son agresseur, le blessant au bras et à la cuisse. La lame avait atteint l’artère fémorale, entraînant sa mort.

Je suis navré, je n’ai jamais voulu que ça se passe comme ça. Mais j’ai beau repasser la scène des dizaines de fois dans ma tête, je ne vois pas comment j’aurais pu faire autrement“, avait expliqué le légionnaire au cours de son premier procès.

En appel: le résultat est finalement le même qu’en première instance. “La cour et le jury ont été convaincus que l’insistance de Khaled C., son ivresse et son impulsivité sont directement à l’origine d’une situation qui a dégénéré“, détaille la feuille de motivation du jugement.

Dans un tel contexte le fait de s’emparer de l’arme de son agresseur pour chercher à se défendre voire à riposter pour mettre hors d’état de nuire un individu dangereux apparaît parfaitement justifié et comme étant une mesure immédiate et nécessaire pour faire cesser un danger tant pour lui-même que pour sa compagne“, y était-il précisé.

La légitime défense est souvent plaidée mais très rarement retenue. Or, s’il y avait bien un dossier où elle méritait d’être retenue, c’est bien celui-là“, ont déclaré les avocats du légionnaire.

Notre client a été marqué par ce qui s’est produit. Pour autant, il ne s’agit évidemment pas de crier victoire. Un homme est mort et nous sommes bouleversés de la manière dont les choses se sont terminées“, ont-ils complété.

Pour une fois la justice française, dont on connaît bien les travers, notamment le laxisme, suit le bon sens élémentaire. C’est d’autant plus important qu’un nombre conséquent de magistrats refusent le principe même de la légitime défense.

Source: Le Parisien

1 COMMENTAIRE

  1. Enfin une vrais justice , certes un homme est mort ; mais ne l’avait il pas chercher en insistant envers le légionnaire et sa petite amie .
    En fin de compte la justice “divine” a fait ont travaille.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici