Terrorisme climatique: kermesse d’Extinction Rébellion près de la tour Eiffel ce week-end

Des militants du collectif Extinction Rébellion occupent ce samedi 19 juin une passerelle située près de la tour Eiffel, à Paris. Ils souhaitent par ce biais mettre en garde contre l’’urgence climatique et l’effondrement des écosystèmes.

Le compte Twitter du groupe, émanation française du réseau britannique créé en 2018, a publié des photos de jeunes militants installant des pancartes le long de la passerelle ainsi qu’un piano. Selon ces olibrius, cette “occupation festive” devrait durer tout le week-end.

Dans le monde de demain, il nous faudra changer notre rapport aux autres et au vivant : collaborer plutôt que dominer, protéger plutôt que détruire, partager plutôt que s’approprier“, indiquent les militants dans un communiqué. Plus question de consentement, du coup ?

L’action prévoit des tables rondes auxquelles sont annoncés entre autres les présences du sociologue Geoffroy de Lagasnerie ou encore de la politologue Fatima Ouassak. Des phares de la pensée qui font, à n’en pas douter, rayonner la France à l’étranger.

Le groupe multiplie les actions depuis deux ans, avec des blocages de rues ou des occupations de lieux publics qui donnent lieu parfois à des interventions de la police, pour dénoncer l’inaction face au réchauffement climatique.

Après l’aéroport d’Orly et les imprimeries, les éco-terroristes ont encore trouvé le moyen de faire du bruit pour leur apocalypse imaginaire.

Source : Ouest-France

2 Commentaires

  1. Le réchauffement climatique est naturel , la terre a connue depuis sa création des cycles de réchauffement et de périodes froide .
    Il suffit qu’une personne dont il manque une case sorte une connerie pour que toutes les personnes en mal d’existence crois dur comme fer a cette connerie , les écologistes en premier.

  2. George Soros continue à faire des siennes. Les khmers verts se réjouissent de ces manifestations de personnes qui se comportent en vulgaires terroristes communistes 2.0, comme ils l’expliquent si bien :“Dans le monde de demain, il nous faudra changer notre rapport aux autres et au vivant : collaborer plutôt que dominer, protéger plutôt que détruire, partager plutôt que s’approprier“. Tout droit sorit du Forum de Davos, de l’Agenda2030.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici