L’Australie s’émancipe de la tutelle chinoise… et subit des représailles

Drapeau de l'Australie/DR
Drapeau de l'Australie/DR

C’est une décision qui fait suite au G7, où l’Australie a plaidé en faveur d’une attitude plus ferme à l’égard des pratiques commerciales de la Chine. Le temps où la Chine achetait des politiciens australiens semble bel et bien révolu.

Ce samedi, l’Australie a officiellement porté plainte contre la Chine auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Motif : les droits de douane imposés par Pékin sur les vins australiens.

Cette mesure signe une nouvelle étape dans le conflit commercial entre l’Australie et son principal partenaire commercial. Cette dernière fait suite aux avertissements du Premier ministre Scott Morrison adressés à tous les pays qui feraient usage de “coercition économique” à son encontre.

En retour, la Chine communiste a imposé des sanctions économiques sur une série de produits australiens au cours des derniers mois. En plus des droits de douane sur des produits agricoles, le charbon, ou encore les vins, le secteur du tourisme a également été touché.

De fait, ces sanctions ne sont rien d’autre que des représailles contre le refus des investissements chinois dans des secteurs jugés stratégiques. En outre, les appels de l’Australie à une enquête sur les origines réelles de l’épidémie de coronavirus a fait enrager Pékin. Heureusement, l’Australie peut compter sur de solides alliés.

Source : Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici