Un mois après l’invasion massive de Ceuta, des milliers de clandestins occupent encore l’enclave

Des Africains ayant réussi à envahir Ceuta/DR
Des Africains ayant réussi à envahir Ceuta/DR

Ce jeudi, environ 3 000 envahisseurs sont toujours présent dans l’enclave espagnole de Ceuta, après l’attaque massive de sa frontière par 12 000 migrants mi-mai, dénonce Juan Vivas, chef du gouvernement local de Ceuta. 

“Ces 3 000 personnes se trouvent pour une grande partie d’entre elles dans une situation de précarité absolue”, a déploré Juan Vivas, en dénonçant une situation “insoutenable pour la ville, et qui de surcroît s’aggrave de jour en jour”.

Le gouverneur a exhorté le gouvernement central à agir “au plus vite” afin “que les dommages causés ne soient pas irréparables”. Il souligne qu’il s’agit à la fois d’une “urgence humanitaire”, mais aussi d’une question “de tranquillité et de sécurité des citoyens” de Ceuta.

Les 17 et 18 mai, l’enclave espagnole revendiquée par le Maroc voisin avait été envahie par une vague déferlante inédite, avec la complicité des autorités marocaines qui souhaitaient se venger de l’Espagne, suite à l’hospitalisation sur son territoire du chef indépendantiste du Sahara occidental, que revendique également le Maroc.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici