Totalement suicidaire: LR rêve de nationaliser l’économie

Xavier Bertrand/DR
Xavier Bertrand/DR

Les Français qui pensent que la droite française est de plus en plus gauchiste ont parfaitement raison. La preuve: le nouveau délire des leaders de LR.

En effet, ils rêvent maintenant de nationaliser partiellement des centaines de milliers d’entreprises. Un projet encore mille fois plus fou, et plus authentiquement communiste, que tous les délires bureaucratiques de Hollande et de Mitterrand!

LR devient un parti mélenchoniste en économie. Et c’est Le Monde qui le dit. “Au sein des Républicains, de nombreux élus plaident pour que l’État entre au capital de dizaines de milliers d’entreprises endettées, petites ou moyennes, pour les aider à passer le cap de la sortie de crise.”

Quand l’État entre au capital d’une entreprise, il la nationalise partiellement. Une pratique à l’opposé de la liberté, de la rationalité et de l’efficacité. François Mitterrand avait nationalisé les banques, les assurances et nombre de grandes fleurons de l’industrie française, ce qui avait plongé le pays dans un marasme dont ils ne s’est toujours pas remis depuis, mais il n’avait jamais osé imaginer faire subir le même sort à des centaines de milliers de PME! On l’aurait taxé de stalinisme pur et dur! LR n’a pas cette pudeur. LR ose.

“Les élus rivalisent de propositions invitant l’État à prendre le contrôle des entreprises en difficulté, quitte à bousculer leur propre cadre idéologique. À gauche, mais surtout à droite, l’idée qu’il puisse entrer au capital de dizaines de milliers d’entreprises endettées petites ou moyennes, et plus seulement très grandes, pour les aider à passer le cap délicat de la sortie de crise, ne semble plus effrayer grand monde.”

Ils “rivalisent”, nous dit Le Monde! Et “surtout à droite”! C’est à qui sera le plus à gauche! “La présidente de la région Ile-de-France (ex-Les Républicains, LR), Valérie Pécresse, candidate à sa succession, plaide ainsi sans complexe pour que l’État devienne actionnaire des petites et moyennes entreprises (PME) à qui il a prêté de l’argent pendant la crise. Des propos quasiment identiques à ceux prononcés quelques mois plus tôt par son homologue Xavier Bertrand, lui aussi candidat à sa propre succession dans les Hauts-de-France.”

 

Quelle est la justification de cette hallucination collective chez LR? “Le risque pointé par ces élus? Que les quelque 700 000 entreprises qui ont souscrit des prêts garantis par l’État depuis 2020, dont une myriade de petites sociétés, ne puissent pas les rembourser au printemps 2022, lorsque les premières échéances tomberont.”

En clair: Castex a commis la grave faute de prêter de l’argent aux entreprises au lieu de les laisser travailler, commettons maintenant le crime gravissime de remplacer le prêt par la nationalisation partielle.

Sachant que les PME sont le nerf du dynamisme économique français, et que l’entrée de l’État dans leurs conseils d’administration tuerait ce dynamisme en tuant leur liberté, c’est un effondrement définitif de la France que nous prépare LR.

On aimerait pouvoir ajouter: heureusement, il y a le RN! Mais ce serait mentir. Marine Le Pen, lors de sa dernière campagne présidentielle, rêvait, elle aussi, de planifier, donc d’étatiser, l’économie française. C’est toute la droite qui est atteinte de psychopathie économique, comme les pires gauchistes. L’économie française est encerclée par des zombies idéologiques. On ne voit pas bien comment elle s’en sortira vivante.

Source citations: Le Monde

 

5 Commentaires

  1. les LR sont entrain de mourir ils inventent n’importe quoi pour essayer de survivre
    qui est xavier Bertrand = un démarcheur d’assurance qui vendait en porte a porte, un charlot quoi

  2. Toute la “droite” dite républicaine est en voie d’extinction , phagocyté par la Dictature en Marche !….
    Sur ce sujet , chapeau l’artiste , micron !

  3. Re nationaliser l’économie n’est absolument pas bête, étant donné que la privatisation de cette dernière nous a détruit.
    Je veux dire, 1973, Pompidou privatise la création monétaire et l’établissement du taux de prêt de la Banque de France au profit de la banque Rothschild ; 1995, obligation pour les Etats membre de Maastricht d’emprunter leur économie sur les marchés privés (privatisation des Etats via la dette) ; 2001, création de la monnaie unique établie par la Banque Centrale Européenne, qui choisi, sous condition, combien donner à chaque Etat.
    Tout ce qui nous arrive, c’est à dire la destruction des Etats-Nations, le remplacement de population, la perte de nos droits…viens de la privatisation des économies nationales. Ceux qui détiennent nos économie choisissent la manière dont nous vivons, ou mourons. Ces choix découlent de leur propre idéologies qui est loin d’être bonne pour les peuples.
    Donc oui, sortons de l’Euro, créons notre monnaie nationale, détenue par la Nation seule et enfin, le peuple français pourra choisir son avenir. Sans ça, nous ne pourrons que brailler et pleurer, rien ne changera.

  4. En réalité, il s’agit peut-être d’une façon déguisée d’annuler la dette, en l’intégrant dans le capital social (ce qui en fait techniquement une dette non récupérable).

    Le vrai problème est sans doute là.

    Après on peut procéder à cette opération sans nationaliser réellement : il suffit que la participation en question ne donne accès qu’aux dividendes, sans donner le droit de vote. On pourrait faire des sociétés en commandite, par exemple.

    Une autre façon serait de transformer la dette en obligations (éventuellement convertibles) remboursables sur x années (10, 20, voire 50…).

    Totu dépend donc de la façon dont on s’y prend.

    Le vrai problème est qu’on n’en serait pas là si l’Etat et le gouvernement n’avait pas fermé les entreprises et confiné la population de façon totalement aberrante et inutile. Le vrai délire socialiste, il est là.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici