Sujets du Bac Philo: FL24 met un zéro pointé à Libération

Staline
L'homme qui a inventé le front antifasciste.

Aujourd’hui, c’est le jour du Bac Philo. Les élèves de Terminale ont découvert les sujets ce matin. Rien d’extraordinaire, ni d’enthousiasmant, ni de choquant. Et c’est bien normal: la philosophie ne sert pas à faire le buzz.

Mais ces sujets très traditionnels, comme “Sommes-nous responsables de l’avenir?” ou “Savoir, est-ce ne rien croire?”, ne sont pas assez à gauche pour Libération. Dans un article dont il semble être très fier, le quotidien préféré des bobos en propose donc un autre: “Faut-il interdire CNews?”

On croit rêver. Avec cette question incroyablement bête d’un point de vue philosophique, et parfaitement toxique du point de vue des libertés fondamentales, Libération se couvre de ridicule: ses rédacteurs démontrent la pauvreté de leur culture, la faiblesse de leur intelligence, et la saleté de leurs principes moraux.

FL24 a donc décidé de proposer un autre sujet à Libération. Un sujet nettement plus intéressant. Le voici: “Un journal qui s’appelle Libération peut-il vivre de subventions?”

Et, comme nous sommes généreux, nous livrons même le plan de la dissertation, pour permettre à Libé d’obtenir une note honorable.

Introduction. Libération s’appelle Libération.

Première partie. Mais quand on s’appelle Libération, il faut être libre.

Deuxième partie. Or, être subventionné, c’est le contraire de la liberté.

Troisième partie. Libération devrait donc s’appeler Collaboration.

Conclusion. Abonnez-vous à FL24 en cliquant ici.

Source citation: Libération.

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici