Lors d’un cambriolage à Paris, un Pakistanais viole et tabasse à mort une mamie de 91 ans!

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Mardi dernier, un ressortissant pakistanais d’une vingtaine d’années a été arrêté à Sarcelles (Val-d’Oise). Il est soupçonné d’avoir, le 10 juin dernier, violé et battu à mort une mamie de 91 ans, handicapée et qui vivait seule, au cours d’un cambriolage dans le XIIIe arrondissement de Paris. 

Le 10 juin dernier, au petit matin, Berthe, une retraitée de 91 ans, vivant seule et handicapée, était retrouvée par une connaissance, très grièvement blessée dans son appartement du rez-de-chaussée d’un immeuble du XIIIe arrondissement de Paris.

La vieille dame a été hospitalisée et placée sous respirateur artificiel. Elle souffrait d’un important traumatisme crânien, de nombreuses fractures et portait les stigmates d’un viol. La nonagénaire est finalement décédée le lendemain, vendredi 11 juin, à l’hôpital.

Le parquet de Paris a alors ouvert une enquête criminelle et les fonctionnaires du IIIe district de police judiciaire ont été chargés des investigations. D’après les premiers éléments, la victime, qui se déplaçait en fauteuil roulant ou en déambulateur, aurait été victime d’un cambriolage le 10 juin, entre 4 et 7h du matin.

Dans des circonstances encore troubles, la pauvre nonagénaire, qui était connue dans son quartier pour sa générosité et son humanité, aurait été violée par son cambrioleur et aurait subi de très graves violences qui n’ont pas été révélées en détail et qui seraient à l’origine de son décès.

Après une minutieuse enquête, un individu a été interpellé mardi 15 juin, à Sarcelles, dans le Val-d’Oise, où il avait ses habitudes. Il s’agit d’un Pakistanais d’une vingtaine d’années, a priori sans papiers, connu de la justice sous plusieurs identités et avec plusieurs dates de naissance.

Les empreintes digitales de cet individu avaient été retrouvées dans l’appartement de la victime et des prélèvements biologiques sont actuellement à l’étude pour déterminer s’il est bien l’auteur du viol de la retraitée.

L’homme a été placé en garde à vue et devrait être déféré aujourd’hui au parquet de Paris afin d’y être mis en examen et très probablement incarcéré. On ignore si l’immigré a pour l’heure reconnu les faits dont il est soupçonné.

Sources: Le Parisien/ Le Figaro

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici