Euro 2021. Une bannière affichée par les supporters hongrois fait rager les gauchistes

La bannière anti-LGBT / Photo: Twitter
La bannière anti-LGBT / Photo: Twitter

Une bannière affiché par les supporters hongrois dans les tribunes lors du match Hongrie-Portugal a mis le gauchistes et le lobby LGBT en colère. Une dénonciation concernant cette affaire a été envoyée à l’UEFA.

L’UEFA a reçu un rapport concernant une bannière, considérée comme homophobe, apparue dans les tribunes de la Puskas Arena à Budapest, lors d’une rencontre entre la Hongrie et le Portugal.

La Hongrie a affronté le Portugal ce mardi après-midi. Le match a immédiatement attiré l’attention, notamment parce que la Puskas Arena est la seule enceinte autorisée à remplir tout le stade pendant le championnat européen, alors que les autres pays se compliquent la vie avec des restrictions sanitaires aussi pénibles que inefficaces.

Cependant, en dehors des questions sportives, une bannière de taille modeste apparue dans les tribunes du stade hongrois a attiré l’attention des observateurs au-delà du monde de football.

Des supportes hongrois ont apporté et affiche dans les tribunes une bannière avec les mots “Anti-LMBTQ” pendant le match. Bien qu’elle ne soit pas de grande taille, elle était clairement visible dans les tribunes et elle n’a pas échappé à l’attention des progressistes qui y ont tout de suite vu de l’homophobie. La lettre “M” dans l’accronyme correspond au mot hongrois “meleg” signifiant “gay”.

POUR EN SAVOIR PLUS: Viktor Orban protège les enfants hongrois de la promotion de l’homosexualité

Un festival d’indignations a éclaté dans les médias, tandis que l’association FARE (Football Against Racism in Europe) – une des ces nombreuses organisations gauchistes qui se goinfre avec l’argent public et rançonne les clubs sous prétexte de combattre les discriminations dans les stades – a envoyé un rapport de dénonciation auprès de l’UEFA.

Il s’agit d’une action politique de soutien au gouvernement, qui vient d’approuver une loi visant à marginaliser la communauté LGBTQ. Dans ce cas, les points de vue du gouvernement et de l’association de football sont indissociables“, a déclaré la directrice de FARE.

En réalité, la loi adoptée par le gouvernement de Viktor Orban entend protéger les mineurs de la promotion de l’homosexualité et des enfants transgenres, face au danger de l’endoctrinement de la jeunesse par l’idéologie du genre.

FARE a également été mécontent que, lors d’un match amical contre l’Irlande, des supporters hongrois aient sifflé des joueurs s’agenouillant devant des Noirs dans un geste adopté par le mouvement raciste anti-blanc Black Lives Matter.

Source: The Guardian/ Twitter

“Les Hongrois ne s’agenouillent que devant Dieu.” Orban dénonce les soumis à Black Lives Matter

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici