C’est officiel: Biden commence à tyranniser la droite américaine

Joe Biden / Photo: Flickr
Joe Biden / Photo: Flickr

C’est désormais officiel: Biden crée une commission pour lutter contre… Devinez… L’islamisme? Le communisme chinois? Le terrorisme? Non! Le fascisme, bien entendu!

Au nom de la lutte contre les émeutiers du Capitole, qui avaient fait si peur à la gauche américaine le soir de l’élections présidentielle, Biden veut censurer et punir quiconque a défendu Trump, ou défend des idéaux libéraux, chrétiens, patriotiques.

Le magazine Newsweek a le courage de dénoncer cette nouvelle organisation destinée à faire subir à la droite américaine une vague de terreur intellectuelle et bureaucratique extrêmement dangereuse pour la liberté. FL24 vous livre les passages les plus forts de son réquisitoire.

“La commission sera chargée d’enquêter sur “les facteurs d’influence qui ont fomenté une telle attaque contre la démocratie représentative américaine alors qu’elle était engagée dans un processus constitutionnel”Le danger est évident. Cette commission donnerait aux partisans de Biden la possibilité d’utiliser les pleins pouvoirs du gouvernement fédéral pour enquêter sur leurs adversaires politiques. Les “facteurs d’influence qui ont fomenté une telle attaque” sont, bien sûr, pratiquement illimités.”

Effectivement: aux yeux du gauchisme, quiconque est de droite peut être accusé d’avoir, d’une manière ou d’une autre, encouragé les émeutiers.

“Êtes-vous un politicien qui a osé remettre en question la légitimité de quelque aspect que ce soit de l’élection présidentielle de 2020? Êtes-vous un groupe de réflexion qui a souligné les anomalies de ce scrutin? Êtes-vous un cabinet d’avocats qui a intenté une action en justice contre des cadres et des administrateurs d’État qui ont conçu la loi électorale? Êtes-vous une organisation médiatique qui a publié des articles sur ces thèmes, ou un gourou des médias sociaux qui en a fait la promotion? Pourquoi devrions-nous supposer que tout ce qui précède, et plus encore, ne se retrouvera pas dans le collimateur de la commission?”

Nous ne le supposons pas! Nous connaissons la gauche! Nous savons ce qu’elle a fait subir au trumpisme! “Nous venons d’assister à plus de quatre ans d’application hyperpolitisée de la loi au plus haut niveau, ciblant toujours les mêmes ennemis: le président Trump, le programme qu’il a mis en avant et, finalement, les citoyens souverains qu’il représentait. Pourquoi devrait-on avoir confiance dans le fait qu’une commission comme celle-ci, dotée d’un pouvoir aussi impressionnant, n’en abusera pas au plus haut point?” Ils en abuseront évidemment.

Et Newsweek conclut: “Cette initiative doit être comme un détournement des événements du Capitole pour censurer les dissidents sur les médias sociaux, cibler les médias conservateurs, imposer le “wokisme” dans les bureaucraties de la sécurité nationale et du renseignement, et étendre considérablement leurs pouvoirs pour poursuivre les Américains, d’une manière qui menace considérablement les libertés civiles. Et tout cela sans que les partisans de Biden ne fassent le moindre effort pour démontrer la taille, la portée et l’étendue de la menace “extrémiste”. Appelez cela :l’Inquisition.”

Bravo à Newsweek pour cet article qui fait froid dans le dos. Et qui rappelle étrangement la stratégie antifasciste de Macron.

Source: Newsweek

Que répondre quand on vous traite de “facho”? FL24 vous dit tout

 

1 COMMENTAIRE

  1. Biden le sénile serait il la réincarnation de Staline et Kamala Harris la réincarnation de Beria ?
    Vu ce qui ce passe il ne semble qu’il ni y est plus aucuns doute possible a avoir sur cette réalité.

    Les américains peuvent ajouter sur leur drapeau , une faucille et un marteau.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici