Revirement? Macron met fin à l’opération Barkhane au Mali

Soldats de l'opération Barkhane/Wikimedia Commons
Soldats de l'opération Barkhane/Wikimedia Commons

Plus de huit ans après l’intervention militaire française qui avait permis de sauver la capitale Bamako des groupes armés djihadistes, Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi soir “la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure” lors d’une conférence de presse.

“Nous amorcerons une transformation profonde de notre présence”, a-t-il annoncé, avec pour objectif “un changement de modèle”. Il a expliqué que “La forme de notre présence, sous forme d’opération extérieure, n’est plus adaptée à la réalité des combats”.

Il s’agit selon lui de “tirer les conséquences de ce qui n’a pas fonctionné”: ”Le rôle de la France n’est pas de se substituer à perpétuité aux États”  du Sahel, a-t-il expliqué, refusant de voir l’armée française ”sécuriser des zones” auparavant contrôlées par les terroristes sans réengagement des États, surtout du Mali.

En clair, sans s’engager sur un calendrier ou une réduction chiffrée des effectifs, le président de la République a décidé d’un retrait progressif des forces françaises.

5100 soldats sont aujourd’hui déployés au Sahel contre les groupes terroristes djihadistes, principalement au Mali. Selon certaines sources, les effectifs pourraient être réduits de moitié d’ici deux ans.

Certaines petites emprises seront fermées dès la fin du mois. Mais à terme, la présence française devrait tout de même encore se compter en milliers d’hommes.

Source: Le Figaro

La France boude et se désengage militairement de la République centrafricaine car la Russie s’y installe

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici