Enfariné par un militant de “la vraie gauche”, Mélenchon se victimise et joue au martyr

Jean-Luc Mélenchon a été enfariné, ce samedi, au départ d’une manifestation gauchiste “contre l’extrême droite” qui comptait tirer un profit de l’affaire de la gifle reçue par Emmanuel Macron.

Le leader de la France insoumise se trouvait dans un petit rassemblement “contre les idées d’extrême droite”, place de Clichy, à Paris, lorsqu’un jeune homme lui a lancé de la farine sur la tête.

Le jeune homme, se revendiquant de la “vraie gauche souverainiste”, a été maîtrisé par les gros bras du service d’ordre du syndicat communiste CGT.

Jean-Luc Mélenchon a immédiatement profité de l’incident pour se mettre en posture de victime. “Je n’ai pris que de la farine, je suis vivant, tout va bien“, a réagi devant les journalistes, en sous-entendant qu’il aurait pu être la cible d’un acte plus violent.

Si vous ne me voyez pas plus ému que ça, c’est peut-être parce que ça aurait pu être pire“, a-t-il ajouté. “Même si c’est pénible, il ne faut pas reculer”, a-t-il réagi, en disant qu’il n’avait pas peur alors même que dans le petit monde politique “tout le monde se sent menacé“.

“C’est vraiment un seuil qui a été franchi“, a-t-il ajouté.

Le dimanche dernier le patron de la gauche radicale avait prophétisé “un grave incident ou un meurtre” dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, des propos totalement complotistes.

L'”enfarineur”, qui revendique un “geste de contestation”, a pu s’exprimer devant les caméras où il a pu dire ” son étonnement de ne pas avoir été interpellé par la police ni malmené par les manifestants gauchistes. “Je ne comprends pas pourquoi je n”ai pas été frappé par Antifa“, a-t-il dit.

Il a aussi reproché à la gauche d’avoir trahi les classes populaires, d’avoir abandonné le combat social au profit des nouvelles minorités, sexuelles, ethniques etc. “La gauche a détourné la lutte des classes pour en faire la lutte des races.

Je ne comprends pas qu’il n’y ait personne qui s’énerve contre tous ces dirigeants des partis politiques qui gagnent des dizaines de milliers euros“, s’est-il étonné.

 

 

4 Commentaires

  1. On peux ne donner que raison a l’enfarineur , même si ce n’est pas ma tasse de thé ; la gauche ne défend plus les travailleurs français mais uniquement les clandestins , les étrangers.
    A l’époque de Gorges Marchais , celui ci défendait le travailleur français, refusait l’arrivé des étranger . Depuis sa mort le PC et toute la gauche ont baisser pantalon et culotte devant les Migrants , les clandestins qui exigent tout de la part de la France.
    Cette manifestation est une honte a mettre en plus sur l’ardoise de la gauche , en faisant cela ils prouvent qu’ils doivent raclés les fonds de poubelles pour rester visibles.

  2. Micron souffleté , Meluche enfariné…
    Halte à la violence politique !….c’est insupportable, kôa !….😂

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici